Marvel Chronicles est un forum de jeux de rôle basé sur l'univers super-héroïque de l'éditeur de comics Marvel et de ses adaptations cinématographique et vidéoludique.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Håkan Ljungström

Aller en bas 
AuteurMessage
Håkan Ljungström

avatar

Messages : 51

Date d'inscription : 30/05/2012

Localisation : Chicago.


MessageSujet: Håkan Ljungström   Ven 1 Juin - 7:37

Monsieur l'inspecteur, peut-être ?

Alexander Skarsgård
Nom Prénom
Håkan Ljungström, pourquoi pas plus compliqué ?
Age
32 ans
Groupe
Humain
Pouvoirs et compétences
Il ne possède aucun pouvoir du fait de sa condition humaine. Cela dit, il reste un excellent combattant à mains nues car excellant dans l'art de la Sambo et de la Boxe Thaï, qu'il utilise évidemment à bon escient. Son service militaire lui a offert une rudesse importante. Il porte sur lui constamment son 12mm.
Personnalité
Le sourire avant tout. Il croit au pouvoir de cette soixantaine de muscles faciaux tirés par des émotions parfois bénignes. Il n'est pas infirmier ni pompier mais l'utilise à bon escient. C'est un grand amoureux de la vie et ne la quitterait pour rien au monde. Très protecteur envers ses proches, il se plierait certainement en six pour pouvoir les satisfaire. Il est cependant très rancunier et peut parfois se montrer grognon, par ailleurs, son humour décalé lui vaut parfois de nombreuses remarques, de ses supérieurs y comprit.
Costume/Physique
Homme de très grande taille, il honore ses ancêtres par la blondeur de ses cheveux ainsi que la rudesse de ses membres. Les yeux d'un bleu éclatant de beauté. Son teint varie selon son exposition aux rayons du soleil et il porte ce dans quoi il se sent à l'aise. Autant dire qu'il ne possède pas de style particulier, bien qu'il apprécie le port de chemises ou de tee-shirt souples.
Histoire
Comme son nom l'indique, Håkan, aussi appelé Hakki par ses proches, est d'origine suédoise. Pourtant, il n'aura vécu que deux années sur ses terres natales, car un vent de renouveau l'amena sur le territoire américain. Chicago, une ville qui le vit grandir et qui reste sans aucun doute son bastion. Né d'une mère suédoise et d'un père danois, c'est la mobilité à outrance de son paternel qui les menèrent là-bas. Ambassadeur de Suède dans l'État de l'Illinois, il était souvent prisé, et donc absent. Le cadre familial était pourtant chaleureux, bercé par les chants de sa mère qui lui soufflaient des histoires fantastiques, mettant en scène le valeureux Thor, Dieu de la Foudre, bravant les forces du Mal au seul pouvoir de Mjollnir. Mais ce n'était que de pauvres légendes bénignes, faisant rêver n'importe quel gosse scandinave. Et le petit Hakki en était resté là, bien entendu.

Sa grand-mère, grande vadrouilleuse, leur rendait souvent visite pour conter ses périples à travers le monde. C'est d'ailleurs elle qui leur fit remarquer que le petit grandissait trop vite : « laissez le temps à la plante de pousser, voyons ! », rabâchait-elle en pointant du doigt l'adolescent qui faisait déjà trois têtes de plus que ses aînées. Malgré son apparence, tout en grandeur vous l'aurez comprit, il s'avérait posséder un cœur d'or. Évidemment, il ne fallait pas s'en prendre à lui ou à ceux qu'il considérait comme amis. Il y avait peu de chances de s'en sortir dans ces cas-là, ce qui lui valut des remontages de bretelles de la part de la direction de son lycée, et même de son université. Mais qu'importe. Il était en paix, tant que sa vengeance était assouvie.

Le peu qu'il passait du temps à la maison, le père de l'adolescent essayait tant bien que mal de renouer ces liens qui s'effritaient petit à petit avec le temps. Peu de temps après, à ses 17 ans, alors qu'il savait son père à une réunion de la plus haute importance, un incident tragique eut lieu. Non pas durant cette fameuse réunion mais sur le chemin du retour. Lorsqu'il sortit du bâtiment, et qu'il descendit la 7ème avenue de New-York, une explosion survint. Des hurlements, des vitres qui se brisent, des flammes qui grignotent les bâtisses. Un vilain comme on aimait les appeler, avait frappé. Jöran avait été là au mauvais endroit au mauvais moment. Encore aujourd'hui, Håkan se souvient de la première page du journal, des pleurs de sa mère, et des siens bien évidemment. Un sentiment de frustration s'était additionné à la tristesse qui le rongeait. Il ne pouvait pas le venger, pas face à un surhomme. Il était trop petit, trop faible. C'est de là que naquit sa vocation : devenir flic.

Pour cela, il étudia le Droit à l'université de Northwestern. Fit trois ans à l'armée, puis se spécialisa ensuite dans la criminologie pour parfaire ses connaissances dans le domaine, mais cela, il le fit en parallèle lorsqu'il intégra l'école de police. Il monta en grade progressivement. Il traqua d'abord les petits voleurs du dimanche, accueillit les vieillards victimes de la fourberie des plus jeunes. À ses 27 ans, il rencontra Helena, une jeune new-yorkaise qui tenait une épicerie à deux pas du poste. Il y achetait quotidiennement ses sandwichs, parfois baguettes de pain, sans faire réellement attention à la demoiselle. Jusqu'à ce que son établissement se fasse braquer. Elle vint au poste déposer plainte, tenta d'identifier tant bien que mal les voleurs. C'est lui à l'époque qui s'occupa d'Helena Stanford, et c'est à ce moment là qu'il en tomba amoureux. Il en faut parfois peu, n'est-ce pas ?

De fil en aiguille, ils se côtoyèrent, sortirent ensembles, se fiancèrent, eurent un enfant. Une petite fille appelée Jade, aujourd'hui âgée de trois ans et demi. Promu inspecteur, il s'attaqua à de plus gros requins. Il avait ce don pour ne pas délaisser sa vie privée, bien qu'en étant passionné par son travail. D'ailleurs, cette passion allait parfois trop loin : terreurs nocturnes, cadavres qui ressurgissent de souvenirs lointains, angoisses…à force de côtoyer la folie humaine, il en gardait des séquelles. L'odeur de la mort restait sur ses habits, quoi qu'il fasse. Récemment, il a dû exécuter d'une balle dans la tête l'un de ses coéquipiers alors qu'il était mourant; suite à une course-poursuite sanglante dans la banlieue de Chicago. C'était sa dernière volonté, mais il s'en veut encore d'avoir tiré et avoir abrégé ses souffrances. Pourtant, un Mal bien plus grand pèse sur lui que la simple culpabilité.
Test RP
Un sourire. C'était ce qu'il m'avait laissé en partant, lui qui me disait sans cesse qu'il appréciait la chaleur du mien. Je n'avais pas reculé, j'avais honoré ces valeurs qui font de moi un Homme, comme mon père me les avait apprises. J'avais pressé sur la gâchette. Un éclat sanglant avait animé le gris du mur, transperçant mon coeur par la même occasion. Il avait été mon ami, mon coéquipier, mon frère. Je ne parvenais toujours pas à réaliser, ni même à l'accepter. Lui avais-je rendu service, ou avais-je choisi par défaut ? L'avais-je fait par pitié ou par honneur ? J'avais pourtant été habitué à ces cris, ces coups de feux, ces morts. Mais ô grand jamais je n'aurais imaginé qu'une telle chose m'arrive à moi, maintenant, à un tel moment dans ma vie. Je sentais comme une ombre pesante guider mes faits et gestes. Tant qu'elle me laissait mes pas, je n'avais pas tellement de soucis à me faire. Le malheur semblait obscurcir mon présent comme mon avenir. Qu'avais-je fait pour mériter ça ?

Maman est à l'hôpital. Elle s'est fracturée l'épaule, en tombant dans l'escalier. J'avais pourtant réparé cette fichue barre en bois, sans doute avais-je mal vissé quelque chose ? Je ne préférais même pas y penser, j'étais pourtant sûr et certain d'avoir fait le nécessaire. D'autant que je ne m'étais jamais trompé en tant que bricoleur affirmé. Elle ne comprenait pas, mais elle se portait plutôt bien malgré la douleur. Dans deux mois, nous fêterons son 73ème anniversaire. Je n'avais pas encore réfléchit à un cadeau. Je n'y parvenais pas, pour le moment. J'avais encore en mémoire le certificat de décès de mon ami, son cadavre à mes pieds, sa petite-amie larmoyante dans mes bras. Helena quant à elle m'accompagnait dans cette pénible épreuve. Ce n'est pas pour autant que je quittais mon sourire naturel, non, je ne pouvais certainement pas y renoncer. Pourquoi ne pas aller chercher quelque chose à lui offrir, une fois sortit du travail ? Cela me permettrait sans doute de m'aérer les esprits. Côtoyer un peu la foule, autre chose que mes collègues ou les cadavres qui me servaient de compagnons à certains de mes rendez-vous.

J'ai appelé Helena en milieu d'après-midi, pour prendre des nouvelles de Jade, qui a attrapé une sale grippe. Je ne me rendais pas vraiment compte que mon quotidien s'était assombri aussi vite que le crépuscule pouvait être englouti par la nuit. Apparemment, elle a réussit à dormir quelques heures, mais a refusé de manger malgré tout. Je n'ai pas pu prendre congé, ce fut à ma compagne de s'y coller. J'aurais aimé être à ses côtés, mais j'avais des impératifs. Et j'avais une femme et un enfant à nourrir, un foyer à payer. Je ne pouvais pas me permettre ce genre de libertés, bien que ça m'aurait été bénéfique dans le sens où j'aurais pu reprendre des forces, moi aussi. Je dormais peu depuis les derniers événements. Insomnies, entre autre. Le psychologue du travail voulait que j'aille consulter. Je n'en avais aucune envie. Après tout, j'avais survécu à bien des choses, ce n'était pas quelques nuits sautées qui allaient m'écraser.

J'ai réglé quelques affaires administratives avant de partir du poste, clés de voiture dans les mains. Cette Volkswagen TDI noire me suivait partout depuis déjà quatre ans. Je ne pouvais pas me payer plus gros, mais elle suffisait amplement. Nerveuse, accessible, ça m'allait parfaitement. Je me suis donc rendu au centre commercial, afin d'y dégotter un potentiel cadeau pour ma mère. Après m'être parqué, je me suis glissé jusqu'aux vitrines qui exposaient vêtements, chaussures, et autres biens de consommation aussi alléchants les uns que les autres - tout du moins, cela dépendait du goût de chacun. Mais il fallait tout de même avouer que le prix de certains produits était exorbitant. Pas la peine d'aller chercher plus loin : les entreprises savaient pertinemment que les américains moyens vivaient bien au dessus de ce qu'ils possédaient.

Mes bras se remplirent bientôt de choses et d'autres. J'avais évidemment craqué pour d'autres choses, car j'aimais faire plaisir. Un petit ours en peluche pour Jade, un parfum pour Helena, et un album photo très original pour ma mère. Je sais qu'elle prendrait du plaisir à le remplir. Papa aurait fait la même chose, j'en suis certain. Mais alors que j'étais trop absorbé par l'une des vitrines, je ne vis pas vraiment où je déposai mes pieds. D'autant que j'étais suffisamment imposant pour bloquer le passage à au moins deux personnes, je sentis que je venais d'en bousculer une par mégarde. Je reculai légèrement, confus.


« Excusez-moi, j'étais ailleurs…je ne vous ai pas fait mal, au moins ? », demandais-je avec bon cœur, l'air gêné.
IRL
Pseudo
Scorpion
Age du joueur
Deux chiffres dedans, ça vous rassure ?
Disponibilité RP
7j/7
Découverte du forum
Via les administrateurs.
Code du forum
Check by the chauve


Dernière édition par Håkan Ljungström le Ven 1 Juin - 22:20, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obadiah Stane

avatar

Messages : 167

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Stark Industries


MessageSujet: Re: Håkan Ljungström   Ven 1 Juin - 11:32


    Bienvenue à toi, nouveau membre de Marvel Chronicles. Je serais l'administrateur qui se chargera de valider ta fiche de présentation en te fournissant toute l'aide nécessaire à la réalisation de cette dernière.

    Pour mener à bien ce projet, je te conseille fortement d'aller consulter notre contexte afin de connaitre la position temporelle du monde fascinant des surhumains. Le plus important concernant la validation de ta fiche concerne ta connaissance de notre règlement. Nul n'est au dessus de la loi du forum même si on opte pour la criminalité. Pour être certain que la lecture du règlement se fasse, nous avons incorporé un code dissimulé dans ce dernier. Pour être validé, il faut le code et pour trouver le code, il faut lire le règlement.

    En dehors de ces deux passages obligatoires, tu peux voir les différents groupes existants au sein du forum ainsi que notre panel de personnages prédéfinis qui n'attendent que toi ! Veilles toutefois à lire le préambule si tu décides d'en incarner un. Si tu es perplexe dans le choix de ta célébrité, diriges-toi au bottin des avatars pour regarder ceux qui sont disponibles, on recensera ta célébrité une fois validé.

    N'oublie pas de faire un tour dans les locaux du Daily Bugle où la plume acérée de Jonah J. Jameson ne manquera pas de vous dévoiler les dernières grandes nouvelles s'opérant dans le forum !

    Si ces quelques liens ne parviennent pas à répondre à tes questions, surtout n'hésites pas à me poser des questions ici même ou sur ma boite de messagerie. Mon collègue, Tony Stark, pourra lui aussi se plier en quatre si vous vous croisez.


__________

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Baumann

avatar

Messages : 135

Date d'inscription : 26/05/2012


MessageSujet: Re: Håkan Ljungström   Ven 1 Juin - 18:24

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Håkan Ljungström

avatar

Messages : 51

Date d'inscription : 30/05/2012

Localisation : Chicago.


MessageSujet: Re: Håkan Ljungström   Ven 1 Juin - 19:27

Merci Elliot ! Very Happy
EDIT: Ma fiche est terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obadiah Stane

avatar

Messages : 167

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Stark Industries


MessageSujet: Re: Håkan Ljungström   Sam 2 Juin - 23:02

Ah! ce perso là que de souvenirs! C'est donc avec inquiétude que d'une main tremblante je prend le tampon habituel pour remplir la formalité administrative.


Et ne vas pas massacrer trop de gens en RP sinon tu va faire fuir tout le monde! Inutile de prendre cet air innocent, on te connait Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Håkan Ljungström

avatar

Messages : 51

Date d'inscription : 30/05/2012

Localisation : Chicago.


MessageSujet: Re: Håkan Ljungström   Dim 3 Juin - 11:45

C'est bien pour ça que je suis très gentil dès le départ ! On parlait bien de chroniques, non ? What a Face

Merci en tout cas ! À une prochaine fois en RP ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Håkan Ljungström   

Revenir en haut Aller en bas
 
Håkan Ljungström
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Chronicles :: Zone administration :: Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: