Marvel Chronicles est un forum de jeux de rôle basé sur l'univers super-héroïque de l'éditeur de comics Marvel et de ses adaptations cinématographique et vidéoludique.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Natasha Romanova

avatar

Messages : 23

Date d'inscription : 22/05/2012


MessageSujet: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Mar 22 Mai - 18:21

BLACK WIDOW

SCARLETT JOHANSSON
Nom Prénom
NATASHA ROMANOVA
Age
72 ANS
Groupe
SHIELD
Pouvoirs et compétences
Natasha possède dans son uniforme tous l'arsenal de combat qu'il lui faut. Des petites fléchettes empoisonnées peuvent sortir des armatures de ses avants bras, des fumigènes et lacrymogènes également. Elle porte toujours une arme à feu et une arme blanche sur elle. Concernant ses pouvoirs, Natasha a une faculté de régénération et cicatrisation exceptionnelle, de quatre à cinq fois supérieure à la normale. De plus, son système immunitaire est renforcé ce qui la rend résistante à quasiment toutes les infections. Enfin, son vieillissement est ralenti, elle est en réalité âgée de 72 ans mais n'en paraît que 30. Tous ses pouvoirs sont dus à l'injection de sérum qu'elle a subi de la part du KGB. Natasha possède une condition physique olympique, elle est très sportive et s'entraîne quotidiennement.
Personnalité
Réservée : Sous ses dehors de femme fatale, Natasha garde totalement son mystère. Elle n’est pas le genre à parler d’elle à tort et à travers. Elle a plutôt tendance à rester en retrait, mystérieuse et froide. Cela ne veut pas dire qu’elle semble désagréable au premier abord, nullement. Elle prend son temps avant de juger quelqu’un et ne s’emballe jamais. Elle est réfléchie. Elle essaye de voir toutes les possibilités avant de prendre une décision et une fois qu’elle a choisi, elle fonce. Il se passe tellement de choses dans son cerveau que Natasha préfère garder ses pensées pour elle et ne les livrer qu’au compte-goutte.
Déterminée : La Veuve Noire est une femme qui sait ce qu’elle veut. Et si vous vous trouvez en travers de sa route, je ne donne pas cher de votre peau. Une fois qu’elle s’est décidée, Natasha est d’un courage et d’une volonté exemplaire. C’est une femme qui a du leadership. Aucun obstacle ne sera assez puissant pour l’arrêter, à moins qu’elle ne se fasse tuer. Certes, c’est un sacré avantage lorsqu’on bosse en équipe. C’est beaucoup moins facile quand les collègues ne sont pas d’accord avec vous et que vous ne lâchez pas le morceau. Le revers de la médaille est que Natasha est assez têtue et bornée. C’est dur de la convaincre qu’elle se trompe. Et même si elle s’en rend compte, son orgueil et sa fierté l’empêchera de le reconnaître.
Courageuse : Ca, c’est sûr. La Veuve Noire est une combattante et mourir ne lui fait pas peur. Elle ne reculera nullement devant le danger. Jusqu’à en devenir tête brûlée parfois. Cela lui vaut généralement de tomber dans des situations dangereuses dont elle ne se tire qu’in extrémis. Un jour, elle finira par y laisser sa peau. Mais pour le moment, elle a toujours eu de la chance.
Jalouse : Natasha a tout de même des sentiments. Que ce soit en amitié ou en amour, elle est profondément jalouse. Une jalousie dévorante qui peut la pousser à des extrémités. Si elle s’attache à quelqu’un, elle peut devenir assez pénible à ce sujet. Et se mettre une tueuse à dos n’est pas vraiment conseillé…
Généreuse : Sous une apparence froide, Natasha a en réalité le cœur sur la main, c’est une femme généreuse qui n’hésite pas à se mettre en danger pour ceux qu’elle aime, qui donne de son temps et de son énergie pour aider. Elle n’admet pas facilement la faiblesse, elle ne dévoile que peu ses sentiments, du moins pas avec la parole, beaucoup plus avec ses actes. C’est une femme sur qui on peut compter si vous avez la chance qu’elle fasse partie de vos amis. Son côté solitaire fait parfois penser qu’elle ne pense qu’à elle, alors que c’est faux. Elle a certes besoin de ses moments de solitude. Mais elle n’est pas forcément contre le fait de passer un peu de temps en compagnie de ses rares amis.
Nat' est une femme mystérieuse, secrète et forte. Mais elle reste quelqu’un qui, quand on commence à la connaître, est attachant et fidèle.
Costume/Physique
Ca, on peut dire que Natasha est une femme qui ne laisse personne indifférent sur le plan physique ! Il suffit de la regarder et de la contempler pour être ébloui. Nat' est une jolie femme, sinon vous vous doutez bien qu'elle ne plairait pas autant à la gent masculine.
Le visage est-il le reflet de l'âme ? La Veuve Noire ne serait guère lésée dans ce cas. Son visage est grave mais ouvert, on sent que c'est une femme qui reste à l'écoute des autres. Des pommettes bien dessinées, des joues d'une couleur diaphane, des lèvres délicates font d'elle une jolie fille, il n'y a pas de doute.
Ce qui frappe d'abord chez Natasha, ce sont ses yeux. Des yeux d'un brun tirant sur le noir. Un regard envoûtant, ressemblant à une larme de ciel. Mais ne vous y trompez pas, Nat' n'a pas toujours un regard charmeur. Aux heures de la colère, ses yeux se chargent d'électricité semble-t-il et peu nombreux sont ceux qui peuvent affronter ce regard. Ses grands yeux transmettent toutes ses émotions. Natasha est un livre ouvert. On peut savoir ce qu'elle pense, quand on la connait bien.
Sa chevelure est de toute beauté. Ses cheveux sont longs, épais et soyeux. Cependant, elle préfère les porter attachés ou les couper à la garçonne. Elle est naturellement brune mais se teint régulièrement les cheveux. Elle apprécie se nouer les cheveux, réalisant des coiffures excentriques et compliquées.
La belle a un nez fin, aux ailes que l'on dirait ciselées par les sculpteurs grecs. Une petite moue peut provoquer un froncement de cet adorable appendice, lui donnant l'air d'une gamine contrariée.
Les lèvres de Natasha sont de toute beauté. Charnues et pulpeuses, nul ne peut résister à son sourire qui laisse apparaître des dents blanches parfaitement alignées. Sa bouche est comme un fruit que l'on meurt d'envie de croquer...
Enfin, le corps de la jeune femme n'a que peu de défauts. Disons que ses défauts et disproportions la rendent plus charmante encore. Altière, fine et élégante, elle a une démarche féline. Son port de tête altier la fait ressembler à une Reine, même lorsqu'elle est habillée de façon simple. Des bras délicats et cependant vigoureux, une poitrine relativement importante, une taille de guêpe, des hanches dont la cambrure subjugue, et enfin de longues jambes parfaitement galbées. Que dire de plus ?
Concernant son costume, elle possède une combinaison simple en kevlar très résistante à laquelle s'ajoute un nombre impressionnant de gadgets divers : lance-grenade, fléchettes paralysantes, gaz lacrymogène...
Histoire


C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.

C’était en 1939. Je ne me souviens pas grand-chose de cette époque lointaine. Mais je n’ai pas oublié la neige. La neige de mon beau pays, la Russie. Elle tombait fort cette nuit-là. Le froid resserrait son étau de glace autour de Moscou. La belle ville des tsars. Un énorme manoir entouré d’une propriété semble couvert de sucre glace. Dans ce manoir résonne les cris d’une femme. Une femme qui, pour une fois, n’est plus un rang, un titre mais seulement une femme qui souffre des douleurs de l’enfantement. Isba Romanoff. Oui, je sais bien que ce nom ne vous est pas inconnu et vous avez raison d’y penser. Notre famille est celle des empereurs russes, les Romanova. Je leur suis apparentée, à un degré plus ou moins proche. Ainsi donc, en cette nuit, cette femme s’agrippe au bras de son époux tandis que la sage-femme guide ses efforts pour la délivrance. La sueur perle le long de son front tandis que son visage, contracté par la lutte, se crispe. Et soudain, un cri vibrant déchire le silence. De petits poumons aspirent goulûment l’air. Le bébé est vivant et en bonne santé. La mère soupire et tend les mains vers son enfant, tandis que le père sourit, prenant le nourrisson dans ses bras.

Une fille. Elle est magnifique, ma chère épouse.

La femme sourit tendrement et caresse le visage de son bébé. Elle la berce et l’embrasse. Elle murmure alors :

Bienvenue, Natalia Alianovna Romanova…

*******
La chaleur était étouffante. Impossible de respirer. La fumée m’empêchait de voir autour de moi. Une vague forme m’avait poussé en criant :

Monte, Natalia, vite, dans les étages !! Ouvre la fenêtre et crie !

La forme s’était alors effondrée. Cette forme, c’était mon père. J’avais monté ses marches, toute seule, avec la peur au ventre, complètement déboussolée. Nous habitions à Stalingrad. C’était en 1941. Les nazis marchaient sur Stalingrad et la bataille faisait rage. Partout des morts, du sang, des hurlements de terreur. Les avions passaient sans discontinuer dans le ciel et les bombardements avaient commencé depuis le matin. L’immeuble où mes parents et moi vivions avait été touché. Le feu commençait à tout dévorer et nous étions piégés. J’étais si jeune et pourtant ce souvenir est resté marqué au fer rouge dans ma mémoire. Je fis ce que mon père m’avait ordonné. Je courrais, du haut de mes petites jambes et ouvrit la fenêtre du cinquième étage. Naturellement, c’était plus que risqué. Si un tireur isolé m’avait repéré, je ne serai plus là pour raconter mon histoire. Je n’étais qu’une enfant et cette pensée ne m’effleura pas un seul instant. Ce ne fut pas un nazi qui m’aperçut mais un soldat soviétique… Ivan. Il cherchait sa sœur qui avait péri durant l’attaque. Il m’avait vu. Je continuais de crier. Quand soudain, un vacarme résonna derrière moi. Un homme d’une carrière impressionnante s’avança.

Vite, viens si tu veux vivre.

Et sans attendre, il m’attrapa et m’aida à traverser l’immeuble en feu. Ivan m’avait sauvé la vie.



Avec le canon d’un flingue entre les dents, on ne prononce que les voyelles.

Ivan resta avec moi durant toute mon enfance. Il m’éleva comme sa propre fille. Nous nous fîmes très discrets durant les combats qui faisaient rage. Mais finalement, l’Allemagne nazie fut vaincue. J’avais grandie et d’enfant, j’étais devenue une jeune adolescente. En 1956, âgée de 17 ans, je désirai rejoindre un maître espion nommé Taras Romanov, un vague parent. Je désirai apprendre à me battre. La formation fut des plus dures. Taras ne m’épargnait rien, c’était un homme cruel et sans pitié. S’il avait accepté de me former, c’était qu’il avait décelé chez moi un potentiel et qu’il comptait me transformer en une arme dont il pourrait se servir à loisir. Ce fut durant cette période qu’un homme nous rejoignit. Il disait s’appeler Logan et n’avoir aucun souvenir de son passé. Il recherchait l’enseignement de Taras en terme d’espionnage. Ce dernier accepta et Logan fut également chargé de me former au combat au corps-à-corps. Je souhaitais apprendre, encore et encore et j’apprenais d’ailleurs très vite. Je refaisais les exercices de combat jour après jour. Je ne compte plus le nombre de fractures, blessures diverses que je subis durant cette période. Logan était pourtant protecteur mais je ne cherchais nullement à me ménager, bien au contraire. Taras me fit venir un soir, au bout de deux ans de travail. Il était dans sa tente, assis derrière une petite table et m’observais. Je le saluai et attendais qu’il daigne m’informer du motif de ma convocation. La raison me laissa sans voix.

Tu vas tuer Logan pour terminer ta formation, Natasha.

J’en étais venue à considérer Logan comme un ami et la possibilité de le tuer me révolter. Fort heureusement, je n’eus pas à le faire. Je n’eus même pas le temps de lui répondre et de protester qu’un bruit se fit entendre. Taras ouvrait des yeux ronds sur les griffes qui dépassaient de son ventre. Cela dura quelques secondes avant qu’il ne bascule sur le côté. Logan avait transpercé le tissu de la tente et tué Taras sur le coup. Je ne ressentis aucune peine. Certes, c’était mon maître mais je ne l’ai jamais considéré comme un ami. Logan me laissa la vie sauve et me dit qu’il espérait une autre vie pour moi.


Sur une durée suffisamment longue, l’espérance de vie tombe pour tout le monde à zéro.

J’avais donc parcouru la Russie, vivant ma propre vie. J’exécutais des contrats en tant que mercenaire et je me fis manifestement remarqué. C’est à l’âge de 20 ans qu’un mystérieux inconnu me contacta afin de savoir si j’étais intéressée de devenir un agent au service du gouvernement. Intriguée, j’acceptais rapidement après un temps de réflexion. C’est ainsi que je rejoignis le programme Veuve Noire. Le principe ? Des orphelines de toute la Russie étaient recrutées afin de recevoir une formation et de devenir des agents dormants dans l’éventualité d’un déploiement mondial. La formation était rigoureuse mais l’enseignement de Taras m’avait donné beaucoup d’avance et d’assurance. La particularité des Veuves Noires, j’allais la découvrir plus tard. On me proposa de participer à une expérience pour créer des super soldats. Le sérum qu’ils m’injectèrent ralentit mon vieillissement en même temps qu’il m’octroya en même temps une capacité de cicatrisation quatre à cinq fois supérieure à la normale. De plus, ma résistance aux infections monta en flèche.

Ma formation terminée, je reçus le droit de mener une vie normale, jusqu’au jour où je serai rappelée. Je n’ai jamais su si j’avais rencontré mon futur époux, Shostakov, suite à des manœuvres du KGB ou par hasard. Il était pilote d’essai. Dès l’instant où je le vis, ce fut le coup de foudre. Nous vécûmes une idylle passionnée durant six longues années. Je devins son épouse. La vie était douce. Mais ce type de vie n’est pas pour moi. Shostakov devint un héros national mais des terroristes s’en prirent à lui et il périt dans un attentat. Folle de douleur, je me portais volontaire pour rejoindre les rangs des espions actifs. Ce fut là que je pris comme surnom Veuve Noire, en mémoire de mon défunt époux. Je fus envoyée sur le continent américain et je réalisais nombre de missions pour l’URSS pendant plus de dix ans. Je fus notamment chargée de charmer Anton Vanko, ancien agent qui était passé à l’Ouest. Je me cachais à New York quand je fis la connaissance de Clint Barton, recherché à l’époque par la police comme criminel. Peu m’importait les raisons de sa traque, nous devînmes partenaires de combat. Les sentiments qui nous unissaient devinrent de plus en plus forts et je tombai amoureuse de lui. Ce fut cela qui me décida à passer à l’Ouest et abandonner mes engagements envers l’URSS. Le KGB ne laisse pas partir ses agents aussi facilement. Il envoya des tueurs pour m’éliminer. Et je ne dus la vie sauve qu’à Clint. Blessée, il m’emmena à l’hôpital sous un faux nom et veilla sur moi nuit et jour.


- Tu crois que cette histoire aura une fin heureuse ?
- Les fins heureuses sont des histoires qui ne sont pas encore terminées.

Remise d’aplomb, je fus contactée peu de temps après par Nick Fury qui me proposa de rejoindre les rangs du SHIELD. J’acceptais et les missions d’infiltration et d’élimination recommencèrent. En parallèle, Clint avait également rejoint les rangs des Vengeurs et du SHIELD. Cependant, des tensions me poussèrent à le quitter. Ce fut particulièrement douloureux. Je disparus, même le SHIELD perdit ma trace. Je vécus une vie mondaine sous un faux nom pendant quelques temps. Lorsque je revins, Nick me confia comme mission de surveiller Tony Stark. J’entrai donc à son service en tant qu’assistante. Une relation ambiguë naquit rapidement entre nous, un jeu sensuel et déroutant.
Et à présent, allez-vous me dire ? L’histoire reste à écrire…
Test RP
Les journées étaient fort longues pour Natasha en ce moment. Depuis un fâcheux perturbateur, elle était en charge d'éliminer une menace pour la nation. Fury attendait d’elle des résultats et il fallait aller vite. Très vite. Ses nuits étaient sacrément raccourcies. Natasha était une bosseuse, elle était connue pour ça. Mais elle n’était pas seule, elle bossait parfois avec Clint ou même Logan. Certains étaient devenus des amis qui la soutenaient envers et contre tout. Elle entretenait d’excellents rapports avec ses collègues, bien qu'étant une solitaire. Notamment Jackson, son frère d’arme, celui qui représentait tellement pour elle. Comme un frangin. Elle ne lui cachait rien et ils se confiaient tout ce qu’ils avaient sur le cœur. Pourtant, il y avait un sujet qu’elle n’avait pas abordé avec lui. Celui de Logan… Depuis pas mal de temps, Natasha se sentait inexplicablement attiré par lui. La règle était pourtant claire. Pas de relations autres qu’amicales pour des agents. Natasha la connaissait par cœur. Et pourtant, elle n’arrivait pas à s’y faire. Ses sentiments la poussaient sur une voie qu’elle n’aimait pas. Et elle luttait de tout son être pour ne pas céder à la tentation. Elle ne pouvait se permettre pareille incartade. Cela pouvait lui coûter beaucoup. Parfois, c’était dur. Elle ne savait pas comment réagir. La journée d’aujourd’hui s’était bien déroulée. D’ailleurs, elle n’avait pas croisé Logan. Elle était dans son bureau au SHIELD, il commençait à être tard. Jackson était avec elle, et lui parlait de la dernière voiture qu’il s’était acheté.

Tu comprends, elle monte jusqu’à 280.

Oui, mais les limitations de vitesse sont à 130, je vois mal l’intérêt d’avoir une voiture avec une capacité pareille…

Natasha se sentait fatiguée, légèrement patraque. Elle devait s’aérer l’esprit, trop de boulot, ce n’était pas bon. Définitivement. Elle avait vu Fury le matin et il lui avait demandé où en était l’enquête. Elle lui avait rapporté les quelques éléments qu’elle avait en sa possession et les pistes qu’elle comptait explorer. Ils trouveraient la cible. C’était une question de temps. Maintenant, il s’agissait de mettre le paquet. Elle finit ses dossiers et se leva, saluant Jackson. Ce dernier lui proposa de passer chez lui prendre un verre mais Natasha refusa. Elle savait comment les soirées chez Jackson finissaient : complètement beurée et à débiter des âneries au kilomètre. Et à une vitesse supérieure largement à 280. Natasha sortit du siège du SHIELD et monta dans sa voiture, une jolie décapotable rouge vif. Oui, on la remarquait déjà suffisamment pour qu’elle en rajoute une couche. Elle fit rugir le moteur, démarra et fonça à travers New York, regagnant son logement. Un spacieux appartement dans le centre. On n’était pas agent spécial pour rien. Natasha soupira et monta dans l’ascenseur. Elle habitait au 12ème et avait une vue imprenable. Elle ouvrit sa porte d’entrée, posa ses clefs machinalement sur la table dans le couloir et se posa un instant dans le canapé. Elle soupira et alluma la télé. Elle se sentait un peu mieux. Elle passa les infos et tomba sur une série policière qu’elle regarda un moment avec amusement.

Finalement, elle s’avala rapidement un repas froid. Natasha était loin d’être un cordon bleu. Bien trop « masculine » pour cela. Elle regarda l’heure. Il était assez tard mais elle n’avait pas sommeil. Bien tentée par une petite virée dehors, elle se dirigea vers sa chambre, laissa tomber en vrac à ses pieds ses vêtements avant d’enfiler un tailleur.

Elle sortit de chez elle, prenant soin de claquer sa porte et marchant sur les fleurs que le petit voisin du sixième s’échinait à déposer devant son pallier. Elle l’avait croisé une fois et il avait bafouillé une vague déclaration. Natasha l’avait rembarré froidement, le pauvre. La jeune femme marchait dans la rue, en quête d’un bar sympa. Elle jeta son dévolu sur un bar dans une rue animée. Elle entra, le bar était brumeux, l’atmosphère lourde. Elle s’installa au comptoir et commanda un martini. Un homme, la cinquantaine, la bedaine imposante, ne tarda pas à s’approcher d’elle.

Hey ! Salut beauté. Je t’offre un verre ?

Merci. Pas la peine.

Allez, fais pas ta timide !

L’homme avait tendu la main, manifestement pour la poser sur l’épaule de Natasha. En une fraction de seconde, elle avait saisi le poignet, tordu violemment le bras et l’homme se retrouvait à genoux devant elle. Elle se pencha lentement, de façon suave sur lui et lança d’une voix froide :

Touche-moi et cette main ne touchera plus jamais rien.

Elle le relâcha et l’homme partit sans demander son reste. Elle jeta un coup d’œil au bar. Après un temps mort, les clients avaient repris leurs discussions, certains dévisageaient encore cette étrange jeune femme. Décidément, c'était une bonne soirée....
IRL
Pseudo
JUDITH ALIAS JUJU
Age du joueur
24 PIGES
Disponibilité RP
5/7
Découverte du forum
VIA GOOGLE
Code du forum
Check by the chauve


Dernière édition par Natasha Romanova le Sam 26 Mai - 13:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obadiah Stane

avatar

Messages : 167

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Stark Industries


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Mar 22 Mai - 18:49


    Bienvenue à toi, nouveau membre de Marvel Chronicles. Je serais l'administrateur qui se chargera de valider ta fiche de présentation en te fournissant toute l'aide nécessaire à la réalisation de cette dernière.

    Pour mener à bien ce projet, je te conseille fortement d'aller consulter notre contexte afin de connaitre la position temporelle du monde fascinant des surhumains. Le plus important concernant la validation de ta fiche concerne ta connaissance de notre règlement. Nul n'est au dessus de la loi du forum même si on opte pour la criminalité. Pour être certain que la lecture du règlement se fasse, nous avons incorporé un code dissimulé dans ce dernier. Pour être validé, il faut le code et pour trouver le code, il faut lire le règlement.

    En dehors de ces deux passages obligatoires, tu peux voir les différents groupes existants au sein du forum ainsi que notre panel de personnages prédéfinis qui n'attendent que toi ! Veilles toutefois à lire le préambule si tu décides d'en incarner un. Si tu es perplexe dans le choix de ta célébrité, diriges-toi au bottin des avatars pour regarder ceux qui sont disponibles, on recensera ta célébrité une fois validé.

    N'oublie pas de faire un tour dans les locaux du Daily Bugle où la plume acérée de Jonah J. Jameson ne manquera pas de vous dévoiler les dernières grandes nouvelles s'opérant dans le forum !

    Si ces quelques liens ne parviennent pas à répondre à tes questions, surtout n'hésites pas à me poser des questions ici même ou sur ma boite de messagerie. Mon collègue, Tony Stark, pourra lui aussi se plier en quatre si vous vous croisez.


__________

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Romanova

avatar

Messages : 23

Date d'inscription : 22/05/2012


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Sam 26 Mai - 13:08

Merci pour l'accueil !

J'ai terminé ma fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obadiah Stane

avatar

Messages : 167

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Stark Industries


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Sam 26 Mai - 13:33

Tony! Passe moi le tampon, vite! On tient une pointure là!


Et voilà, bienvenue parmi nous, une fiche génial, j'adore! cheers Mon gros chauve barbus sera ravi de tenter de séduire une jolie rousse comme toi avec son sex appeal 100 fois supérieur à celui de Tony (ma coupe de cheveux est mieux que la sienne) et mon Captain America sera ravi de faire équipe avec toi en RP pour tatanner les gencives à quelques indésirables.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Romanova

avatar

Messages : 23

Date d'inscription : 22/05/2012


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Sam 26 Mai - 15:20

Merci beaucoup, Oba XD

Ravie de faire équipe avec Steve et au plaisir de te croiser en rp !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor E. Wagner

avatar

Messages : 91

Date d'inscription : 02/05/2012


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Sam 26 Mai - 16:51

Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Stark
Admin
avatar

Messages : 119

Age du joueur : 29

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : New York


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Sam 26 Mai - 21:37

Très bonne fiche ! Mis à part quelques détails sans importance comme "Moscou, ville des Tsars" (oui et non, Moscou a été la capitale de l'Empire Russe jusqu'en 1712 où ce fut le tour de Saint-Pétersbourg) et le soldat Ivan (que je trouve drôle car c'est le surnom péjoratif que les Allemands donnent aux Russes), tout est parfait.

Ravi de t'avoir parmi nous ! Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelchronicles.1fr1.net
Natasha Romanova

avatar

Messages : 23

Date d'inscription : 22/05/2012


MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   Sam 26 Mai - 21:46

Merci beaucoup pour l'accueil et désolée pour les boulettes .... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Natasha Romanoff {Cause I'm T.N.T, I'm dynamite [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VEUVE NOIRE (Natalia Romanova/Natasha Romanoff) [Black Widow]
» 20. Veuve Noire (Black Widow)
» Natasha
» natasha
» L'ANGE ECARLATE de Natasha Beaulieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Chronicles :: Zone administration :: Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: