Marvel Chronicles est un forum de jeux de rôle basé sur l'univers super-héroïque de l'éditeur de comics Marvel et de ses adaptations cinématographique et vidéoludique.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cletus Kasady, alias Carnage

Aller en bas 
AuteurMessage
Cletus Kasady

avatar

Messages : 3

Age du joueur : 25

Date d'inscription : 17/05/2012

Localisation : New York.


MessageSujet: Cletus Kasady, alias Carnage   Jeu 17 Mai - 16:28

CARNAGE

Ben Barnes
Nom & Prénom
Cletus KASADY
Age
Vingt-ans.
Groupe
Super-méchants
Pouvoirs et compétences
A proprement parlé, Cletus n'a pas de réels pouvoirs, mais le symbiote lui procure de notables capacités.

A l'origine, le symbiote qui donna naissance au futur Carnage n'est autre que le symbiote qui infecta tout d'abord Spider-man puis Eddie Brock, créant ainsi le Venom, mais alors que ce dernier était emprisonné, le symbiote le retrouva et l'infecta de nouveau, laissant au passage par le biais de sa reproduction asexué un nouveau symbiote, qui infecta Cletus Kasady, codétenu du Venom, qui, grâce aux pouvoirs conférés par le symbiote, s'échappa de prisons, semant mort et destruction derrière lui.

Carnage confère à son hôte une force exceptionnelle, qui dépasserait celle de Spider-man et du Venom réunis, le rendant capable de soulever jusqu'à quatre-vingt-dix tonnes. Comme son géniteur, le symbiote de Carnage lui permet d'adhérer à n'importe quelle surface et ainsi d'escalader presque tout et n'importe quoi. Mais ce n'est pas tout, le symbiote est aussi doté d'une incroyable capacité curative, lorsque Cletus laisse le symbiote s'étendre sur sa peau, sa régénération est telle qu'il se remet de blessures mortelles en quelques minutes, mieux encore, même sous forme humaine, Cletus se régénère à une vitesse incroyable, mais les propriétés curatives du symbiote ne sont alors pas assez étendus pour le guérir d'une blessure mortelle. Tout comme le Venom, Carnage échappe au super-sens de Spider-man, mais cette capacité dépasse là encore celle du Venom, qui est capable de localiser et traquer ses semblables symbiotes, à l'exception de Carnage. Son agilité ainsi que la totalité de ses réflexes sont améliorés grâce au symbiote et il est capable de modifier et prolonger la forme de ce dernier à volonté, ce qui lui permet de projeter des tentacules semblables à des fils depuis tout son corps qui remplacent efficacement les toiles générer par le Venom et Spider-man, pouvant également percer les autres êtres vivants, ou encore former depuis son symbiote des armes comme des haches, des épées et bien d'autres choses.

L'utilité de ses tentacules ne s'arrêtent pas là cependant, grâce à elle Kasady est capable de voir tout autour de lui, les tentacules lui transmettant les informations visuelles, comme si il communiquait avec le symbiote qu'il abrite. Il est doté d'une capacité vampirique, pouvant se nourrir de l'énergie vitale des autres par un simple toucher, ce qui lui permet de recouvrer rapidement ses forces au combat, ou sinon d'être inépuisable au corps à corps. Comme Venom, le symbiote de Carnage lui permet d'absorber les impacts d'armes à feu conventionnelles. Il possède également de longues griffes meurtrières à chacun de ses doigts.

Enfin, son symbiote est capable de se métamorphoser, ce qui permet à Kasady de prendre l'apparence qu'il désire, un avantage indéniable pour un tueur, il revêt régulièrement l'apparence des personnes qu'il a tué et profite des avantages qui en découlent, argent, habitation, voir même des liens que sa victime avait avec son entourage pour son bon plaisir, comme par exemple avec la femme de l'une de ses victimes..

Les seules faiblesses du symbiote sont, à l'instar de celui du Venom, le feu et les vibrations soniques, l'un comme l'autre pousseront le symbiote à fuir son hôte et si il n'y parvient pas, a être détruit.
Personnalité
Lorsque l'on voit pour la première fois Kasady, il ne semble être qu'un jeune homme banal, un peu introverti et avare en parole, mais qui, dans ses rares moments de relâchement, semble drôle et relativement équilibré, ce qu'il est en réalité loin d'être. Aliéné dès son enfance par les mauvais traitements qu'il avait subit, il développa une sorte d'aversion pure et simple pour la vie et une misanthropie particulièrement exacerbée. Il est difficile de savoir ce qui atteint Kasady, s'il y a toutefois quelque chose capable de l'atteindre réellement, le meurtre, la torture, ne l'afflige pas, au contraire, il semble même en tirer un plaisir morbide assez effrayant. Sanguinaire, il est l'auteur de plusieurs massacres relativement écœurants, se qui lui valut d'être emprisonné et d'être condamné à onze fois la perpétuité.

Destructeur et dangereux, sa fusion avec le symbiote n'améliora en rien ce qu'il était, il sème le chaos et se complaît dans sa malfaisance, ne cherchant ni le pouvoir, ni la crainte. Malgré sa folie, il n'en demeure pas moins rusé et vicieux, usant de sa capacité à modifier son apparence pour se fondre dans la masse et vivre la vie de sa dernière victime, il est intelligent et parle d'un langage relativement soutenu qui est à glacé le sang. D'un tempérament relativement froid et cynique, il est l'incarnation d'un froid jovial et ivre de sang, s'amusant de sa malfaisance et des crimes qu'il orchestre.

Depuis peu, il est animé d'une rage vengeresse dû à son enfermement, il traque sans relâche les juges, les magistrats, les forces de police, les avocats, les jurés, qui l'ont fait atterrir en prison et il se moque bien des dommages collatéraux qu'il occasionne, au contraire, il les occasionnent même volontairement et prend un plaisir malsain à faire souffrir chaque policier qu'il a le malheur de croiser sa sinistre route.
Costume/Physique
Kasady est un garçon qui, en dépit de sa singularité, passerait pour tout à fait banal, bien qu'ayant un visage assez séduisant. Grand et mince, il dispose d'une musculature fine et peu voyante. Ses cheveux d'un brun profond sont coupés courts et même lorsqu'il néglige leur entretien, ils ne lui arrivent que très rarement en dessous des épaules. Ses yeux sont tout aussi noirs que ses cheveux et ne trahissent rien des émotions susceptibles d'accabler le jeune meurtrier. Une barbe fine et négligée envahit régulièrement ses joues et son menton, en vérité, bien qu'il soit doté d'un naturel charisme, il ne prend que très peu soin de son allure. Il passe pour tout à fait banal et commun aux yeux de tout le monde, ce qui en soit représente un atout indéniable lorsque l'on est, comme lui, un tueur endurcit de plusieurs crimes, mais en dépit de ça, si on prend le temps de le regarder en détails, certains détails dans sa posture, dans ses gestes ou dans son attitude trahissent qui il est réellement.

Généralement habillé de manière assez commune, il ne se distingue là encore pas de la masse des gens par des vêtements hauts de gamme ou au contraire totalement dépareillés, rapiécés et usés, bien que ce fut le cas durant une époque, d'ailleurs, son symbiote lui permet de modifier ses vêtements à volonté, ce qui lui permet de se fondre dans la masse avec aisance, capable de revêtir en quelque seconde un smoking flambant neuf pour faire un massacre dans une soirée mondaine et la seconde suivante d'avoir l'allure repoussante d'un clochard qui dormirait dans la rue depuis plusieurs semaines, mais là encore, un œil affûté ne se laisserait pas trompé par la supercherie, un sans-abri propre, ça ne court pas les rues..

Lorsque le symbiote le recouvre, il arbore alors une apparence monstrueuse plus ou moins humanoïde, de couleur rouge sang, qui s'explique par le degré de fusion élevé entre le symbiote et l'humain, en effet, cette fusion s'exerce à un point cellulaire, qui teinte le symbiote de la couleur du sang de l'humain, strié de toiles noires ressemblant plus ou moins à celles qu'arbore le costume de son principal ennemi, Spider-man, à la nuance prêt que celles-ci bougent constamment, en effet, le costume étant généré par le symbiote, il en est tout aussi vivant que celui-ci. La modification s’effectue même sur Kasady, notamment au niveau de sa bouche, qui, lorsqu'il est sous la forme de Carnage, ressemble plus à la gueule d'un animal féroce qu'à une véritable bouche, en effet, sa mâchoire élargie dévoile une rangée de dents saillantes et pointues et sa langue devient, proportionnellement, aussi longue que celle d'un serpent, et perd jusqu'à l'arrondi qui en caractérise la pointe, prenant alors la forme d'une tête de flèche. Ses yeux se recouvrent également d'une lentille blanche qui, comme le reste de son costume oscille constamment, la preuve encore une fois que l'organisme est bel et bien vivant. Bien qu'elles ne soient pas toujours visibles, de longues tentacules pointues peuvent jaillir de n'importe quelle partie de son corps, meurtrières par leur forme, elles en sont d'autant plus redoutables qu'elles sont dotées d'une certaine intelligence, capables de voir, ou de percevoir, elles transmettent l'information à Kasady, qui sait alors tout ce qu'il se passe dans son dos et sur ses flancs. Enfin, ses mains deviennent monstrueusement grandes et puissantes, munies de longues griffes aussi tranchantes qu'une lame de rasoir.
Histoire
Né dans le quartier pauvre de Brooklyn à New York, Cletus Kasady n'a pas eu une enfance aisée, pauvres, ses parents vivaient das un sordide immeuble où les tapisseries aux murs étaient décollées, arrachées et sales, où les couloirs puaient la crasse et l'urine, le sol encombré de décombres, deux ou trois clochards traînant dans le hall pour se protéger du froid. Battus par sa mère, il devint rapidement haineux, commençant à détester sa vie et, de manière plus générale, la vie en elle-même, qu'il trouvait injuste, à quoi bon vivre si s'était pour vivre un enfer ? Au fur et à mesure des coups donnés par sa mère, il vira peu à peu dans la folie, rêvant un jour de pouvoir se venger, de tuer cette femme qui le maltraitait. Finalement, son vœux fut exaucé, alors que sa mère le battait une nouvelle fois, son père un ivrogne qui n'avait jamais jusqu'ici à être suffisamment sobre pour lui venir en aide, sépara la mère de l'enfant, envoyant celle-ci au sol et la matraquant de son poing jusqu'à ne plus en avoir la force, tant et si bien que des éclaboussures de sang ruisselaient le long des murs, une large flaque de sang frais répandu sur le sol, et le poing levé de son père maculé de cet épais liquide vermillon, alors que le petit Cletus jetait un regard par dessus l'épaule de son père haletant, des larmes coulant le long de ses joues et recouvert de sang, l'enfant jubilant de voir les derniers tressaillements nerveux de sa mère inanimée et défigurée sur le sol. Il profita de l'occasion, trop belle pour être manquer, et prévint lui-même la police du meurtre de sa mère, ils conduisirent son père en détention le temps que le procès débute.

A la suite de ses événements, Cletus fut placé chez sa grand-mère, en l'attente du début du procès, qui ne commença que six mois plus tard. Cletus avait eu le temps alors de regretter la mort de sa mère, ce qui était bizarre, il ne lui tenait pas rigueur des maltraitances régulières qu'elle lui avait infligé, pire encore, il haïssait son père de la lui avoir prise, bien que sur le moment, l'enfant en avait été le plus heureux du monde. Durant le procès de son père, dans lequel il était appelé à témoigner, il déclara que son père avait tué sa mère sans raison apparente et l'accusa des traces subsistantes de maltraitance qui demeuraient visibles sur son corps et ajouta même que ce n'était pas la première fois que celui-ci levait la main sur lui ou sur sa mère. A la fin des délibérations, le jury condamna le père de Cletus pour meurtre, maltraitance conjugale et maltraitance paternelle, la sanction sonna le glas, son père était condamné à la chaise électrique. La grand-mère de Cletus, qui n’était autre que la mère de son père, insista afin que celui-ci assiste à l’exécution de son père et bien qu'il se savait responsable de cela et qu'il ne regrettait rien, ce n'était pas quelque chose qu'un enfant doit voir, l'électricité qui traverse le corps de son père, les yeux de celui-ci se révulsant, une bave écumeuse lui coulant des lèvres alors que son cadavre fumait sur la chaise, acheva le peu de conscience qui demeurait dans l'esprit déséquilibré de Cletus.

Par la suite, il demeura sous la garde de sa grand-mère, mais ça ne dura que quelques années, devenu complètement aliéné, l'enfant tua le chien de la vieille dame après l'avoir copieusement torturé dans la cave. Il remonta et prévint la vieille dame de ce qu'il venait de faire, aussitôt, celle-ci désira se rendre dans la cave pour constater la chose de ses propres yeux, comme il l'avait prémédité, il poussa la vieille dame dans les escaliers qui dévala ceux-ci tête la première, se brisant la nuque durant sa chute. A la suite de quoi il se débarrassa du corps du chien en le balançant dans une benne à ordures trois rues plus loin et nettoya scrupuleusement la cave afin que ne subsiste aucune trace de ce qu'il avait fait, enfin, il appela la police qui se rendit au domicile de la défunte vieille dame et constata le décès, mais elle était alors froide, ce qui suscita la curiosité de l'officier de police, Cletus joua toutefois la comédie et plaida qu'il n'était pas là, qu'il était entrain de jouer dans le jardin, à l'arrière de la maison et que quand il était rentré, il avait trouvé la pauvre vieille dame morte en bas des escaliers. Le policier finit par le croire, après tout, il n'était qu'un enfant et avait déjà eu son lot de malheur, inutile d'accabler davantage le petit garçon, la vieille dame était âgée, elle avait bêtement chuter et ses os fragiles n'avaient pas tenus le coup, tout le monde cru alors à un accident domestique des plus banal et l'affaire fut classée sans suite.

Désormais orphelin sans famille susceptible de l'accueillir, Kasady fut placé dans le Foyer pour Garçons de St. Estes où il ne s'intégra jamais, marginalisé, son comportement asocial attira bien vite les moqueries des enfants et même du personnel de l'établissement. Il demeura dans cet institut durant quelques années, mais ça en fut bientôt trop et, dans une folie meurtrière après avoir subit des années de moqueries et d'autres traitements dégradant des autres enfants et du personnel, il décida de se venger et assassina sauvagement l'un des administrateurs à l'aide d'un presse-papier, répétant les gestes de son père, explosant littéralement le crâne de sa victime, avant de se saisir de son trousseau de clé et de se rendre dans le local où les produits potentiellement dangereux étaient rangés.

De là, il s'empara de plusieurs bidons d'essence qu'il répandit un peu partout dans l'établissement, laissant une ligne conductrice jusqu'à une issue de secours afin de pouvoir sortir à temps et c'est maculé du sang de son deuxième meurtre que l'adolescent jeta une allumette sur l'essence, et s'éloigna, regardant cramé l'établissement en écoutant les cris de détresse, de peur et de mort de ceux qui l'avait tourmenté. Les enquêteurs comprirent rapidement qu'il était à l'origine de l'incendie, il était le seul à ne pas avoir demeuré sur les lieux en attendant les secours, et il n'y avait pas traces de lui dans les cadavres calcinés enfouis sous les décombres. Un avis de recherche à son effigie fut lancé, mais il échappait encore et toujours à la justice.

Très vite, il fit de nouveau parler de lui en assassinant aléatoirement plusieurs personnes, les enquêteurs établirent même son profil afin de mieux comprendre les agissements du criminel en série et d'anticiper ses prochains meurtres, mais il n'y avait aucune cohérence dans l’amoncellement de cadavres laissés par Cletus derrière lui. Mais la justice le rattrapa finalement par hasard, alors qu'il venait de balancer dans le vide une jeune femme qui avait refusé ses avances et qu'il comptait s'enfuir après son meurtre comme il le faisait toujours, un agent de police lui sauta dessus et le maîtrisa bien vite, le conduisant à la prison de Ryker's Island où il devait purger sa peine, condamné à onze fois perpétuité, pour les meurtres qu'il avait commis. Il demeura en prison pendant plusieurs années, jusqu'à atteindre finalement l'âge de vingt ans où il se retrouva compagnon de cellule avec Eddie Brock, alias le Venom.

Celui-ci, séparé de son symbiote qui était supposé mort, était incapable de s'échapper de la prison, néanmoins son séjour fut de courte durée, le symbiote retrouva Brock et l'infecta de nouveau, redevenant alors le Venom, les capacités surnaturelles de celui-ci permirent à Brock de s'échapper, détruisant tout sur son passage. Dans sa hâte de quitter les lieux cependant, le Venom n'avait pas fait attention au reliquat qu'il avait abandonné, un autre symbiote, enfanté par le biais de la reproduction asexué du symbiote du Venom, qui infecta Kasady, lui permettant à son tour de s'enfuir, celui-ci se réfugia dans le quartier de son enfance, Brooklyn, dans un appartement au sous-sol d'un immeuble délabré. Kasady et le symbiote avaient tout deux les mêmes penchants destructeurs, la même envie de meurtre, cette même violence qui les conduiraient bientôt à commettre d'autres meurtres, tant et si bien que la fusion des deux êtres alla jusqu'à être cellulaire.

C'est ainsi que naquit Carnage.
Test RP
Eddie venait de s'évader.. Non, ce n'était pas Eddie, ou ce n'était plus lui, tout du moins, il était redevenu le Venom. L'alarme de sécurité sonnait, des cris montaient d'un peu partout dans la prison de Ryker's Island, certains venaient des détenus, d'autres, plus angoissés, plus explicites, provenaient des geôliers, devina Kasady, le Venom semait chaos et désolation de son passage et le prisonnier ne doutait pas de trouver de ci de là les cadavres encore chauds des gardiens. Il aurait été facile au meurtrier de profiter de cette occasion pour fuir lui aussi la prison, mais même s'il était fou, il n'en demeurait pas moins prudent et il y avait plusieurs points qui le chiffonnait, le premier, pourquoi Brock l'avait laissé là ? Pourquoi ne l'avait-il pas tué, comme il tuait les gardiens sur son chemin ? Le second point et s'était principalement celui-là qui retenait Kasady dans sa cellule où la grille avait été arrachée du béton, les gardiens n'étaient sans doute pas tous morts et ça faisait plusieurs minutes que l'alarme était déclenchée maintenant, le détenu avait donc toutes les raisons de croire que tous le personnel de la prison était sur le pieds de guerre et n'hésiterait pas à faire feu sur un détenu. Kasady aurait pu prendre une arme sur l'un des cadavres, mais là encore l'idée ne lui semblait pas sûr, il n'était tout d'abord pas un adepte des armes à feu et de plus, les gardiens seraient sans doute nombreux, combien en tuerait-il avant de se faire finalement tué lui-même ?

Alors, jugea-il, il ne lui restait qu'à attendre dans sa cellule en ruine que les choses reprennent un cours normal et qu'il reprenne sa vie de détenu avant que Brock ne mette la Ryker's à feu et à sang, l'idée ne lui plaisait pas particulièrement, Kasady avait soif de sang, soif de mort, il se souvenait avec un délice macabre des nombreux meurtres qu'il avait commis avant d’atterrir en prison. Et c'est peut-être ça qui attira l'intention du rejeton de la reproduction asexuée de Venom, la noirceur et la folie de son esprit malade. Cletus sentit quelque chose gravir sa jambe, alors qu'il était assit sur son lit de fortune, il chassa, ce qu'il pensait être un insecte, d'un revers de la main sans même y prêter attention, il fut tranquille quelques minutes, puis de nouveau, il sentit quelque chose, mais cette fois bien plus haut sur sa nuque, il glissa une main dans son dos et essaya d'arracher la chose inconnue qui le prenait pour un terrain de jeu, mais sans succès, la chose était fermement agrippée à lui, puis alors qu'il essayait toujours d'arracher la chose, elle commença à grossir dans sa main, ce qui lui semblait être des tentacules se développaient de la base qu'il tenait dans sa main, et avant qu'il ne puisse réagir, il fut paralysé par l'organisme qui continuait de se développer sur son corps, jusqu'à le happé complètement en arrachant au psychopathe un gémissement de panique, puis ce fut le noir.

Un noir de courte durée, cependant, il se réveilla sur son lit et s'assit dans un grognement plus animal qu'humain qui ne l'alerta pas, il pensait avoir fait un mauvais rêve, pourtant ce rêve lui avait semblé bien réel.. Et il avait l'étrange impression de ne plus être tout à fait lui-même, une petite voix chuintante au fond de son esprit l'appelait, mais il se résigna à ne pas l'écouter, il se sentait tellement bien, tellement puissant, il y avait quelque chose de changer en lui, il en avait la certitude, sa folie sanguinaire était décuplée, il avait soif de mort, plus que jamais, il se releva, plus rapidement qu'il n'aurait dû, et analysa ses mains, qui n'avaient plus rien des siennes, finalement, recouvertes d'une substance rouge sang striée de noir, de longues griffes sanguines prolongeaient ses doigts, il se mit à jubiler intérieurement, sans comprendre pourquoi, la petite voix dans son esprit se fit plus insistante et il comprit ce qui venait de lui arriver, les souvenirs et les connaissances du symbiote s'imposèrent à lui comme une évidence, comme si il l'avait toujours su, en vérité, il ne faisait qu'un avec lui.

Assuré de sa nouvelle puissance, celui qui se ferait rapidement connaître sous le pseudonyme de Carnage, qui sa cellule en s'humectant ses lèvres.. Non pas de lèvres, seulement une énorme langue baveuse, monstrueuse, qui passait avec appétit sur des crocs longs et aiguisés comme ceux d'un animal et un grondement rauque monta de sa gorge, il tourna la tête de gauche à droite, et fonça instinctivement par là où le Venom, son père, était parti, il avançait à toute allure, aussi rapide et vif qu'un puma. Bientôt il croisa un contingent de gardes, qui tirèrent à vue sur lui, sans qu'il n'y réfléchisse, une tentacule à la couleur sanguine et à la pointe acérée jaillit à la vitesse de l'éclair de sa nuque et arracha un barreau à une cellule, l'envoyant tel un javelot dans la poitrine d'un garde, qui, propulsé par l'impact, valdingua jusqu'au mur où le barreau se planta. Une seconde tentacule fit alors son apparition, elle s'allongea à une vitesse fulgurante, tel un cobra et trancha net la tête du second garde, un geyser de sang jaillit du corps à la tête manquante et une pluie de sang recouvra bientôt les gardes tout autant que lui, un rire joyeux et sadique monta de sa poitrine avant que la tentacule qui avait arrachée le barreau ne se transforme en une large masse d'arme et qu'elle fonce avec une puissance incroyable sur les gardes restant, qui volèrent dans le craquement sec significatif des os qui se brisent, puis tout redevint calme et Kasady constata qu'il n'avait aucune blessure en dépit des nombreux tirs qu'il avait essuyé, il ne chercha pas plus loin, bien qu'étonné, il savait que le symbiote qu'il abritait lui donnait d'incroyables capacités. Il fonça de nouveau à travers les couloirs, massacrant sur son passage quelques gardes, avant de finir dehors, il s’arrêta un instant, ses longues tentacules meurtrières se balançant autour de lui.

Il adressa un dernier regard à la prison, dont l'alarme sifflait toujours, des gardes jaillissaient de toutes les issues du bâtiment, fendant l'obscurité en se précipitant sur lui, mais Kasady ne leur laissa pas le temps de l'atteindre, il plongea dans l'Hudson, alors qu'il brisait tout juste la surface du fleuve, des balles se mirent à pleuvoir, laissant un sillon familier dans l'eau, sans l'atteindre, certaines le touchèrent, mais il n'en souffrit guère et il nagea, à une vitesse ahurissante, vers la berge..

Il rejoignit le quartier de Brooklyn, passant du toit d'un immeuble à l'autre, jusqu'à gagner l'endroit qu'il cherchait, là où il avait passé une partie de son enfance, un vieil immeuble où il n'y avait plus de locataires depuis bien longtemps. Il se laissa dégringoler jusqu'au pied de l'immeuble et d'un puissant coup de pied, il brisa la porte condamnée et entra dans le bâtiment, recouvrant son apparence d'humain, il constata cependant qu'il ne portait plus sa tenue de détenu, mais des vêtements banals, parfait pour se fondre dans la masse, il grimpa les étages et entra là où il avait jadis vécu, tout était exactement comme il s'en souvenait, une vieille télé en noir et blanc trônait sur un meuble en bois pourri dans le salon au parquet grinçant et au papier peint décollé, décrépit, abîmé. Il s'avança et alluma celle-ci sur la chaîne des informations. Il y voyait une vidéo prise en hauteur, sûrement d'un hélicoptère songea-il, de la prison de Ryker's Island, la journaliste lâchait déblatérait d'une voix angoissée sur la situation, c'est alors qu'il le vit, Eddie.. Venom, fendre l'obscurité, derrière lui, le sillon des lampes torches des gardiens qui le suivait péniblement, puis, plus rien, Venom bondit, et disparu dans la noirceur de la nuit, la vidéo dura encore quelques minutes sans qu'il ne se passe rien, puis ce fut à son tour de surgir de la prison, il vit pour la première fois à quoi il ressemblait, effroyable, monstrueux, il aimait cet aspect, il exprima à la fois toute sa puissance, mais aussi toute sa violence. Là, un commentaire de la journaliste lui arrcha un sourire

« C'est un véritable carnage qui se déroule sous nos yeux, le bilan de morts n'a pas encore été établis mais deux dangereux détenus se seraient échappés... » Il n'écouta pas la fin, mais un mot résonnait dans son esprit et il sentait que la conscience du symbiote tiquait aussi sur le dernier, alors d'une voix qui n'était pas tout à fait la sienne, un peu bestiale, un peu doucereuse, qui avait tout d'une menace voilée.

« Carnage.. Les gens nous connaîtront sous ce nom et trembleront en l'entendant.. Nous sommes Carnage ! » Un feulement bestial et rauque grimpa de sa poitrine, alors qu'il sentait le symbiote s'étendre sur sa peau, l'envahir, il sentait la puissance envahir son être, ils n'étaient qu'un, ils étaient Carnage.
IRL
Pseudo
_Memories, _Heartless.
Age du joueur
19 ans.
Disponibilité RP
Généralement 7 jours sur 7.
Découverte du forum
Par une recherche via l'annuaire des forums de Forum Actif.
Code du forum
Ok by Tony


Dernière édition par Cletus Kasady le Ven 18 Mai - 21:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Stark
Admin
avatar

Messages : 119

Age du joueur : 29

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : New York


MessageSujet: Re: Cletus Kasady, alias Carnage   Ven 18 Mai - 17:03


    Bienvenue à toi, nouveau membre de Marvel Chronicles. Je serais l'administrateur qui se chargera de valider ta fiche de présentation en te fournissant toute l'aide nécessaire à la réalisation de cette dernière.

    Pour mener à bien ce projet, je te conseille fortement d'aller consulter notre contexte afin de connaitre la position temporelle du monde fascinant des surhumains. Le plus important concernant la validation de ta fiche concerne ta connaissance de notre règlement. Nul n'est au dessus de la loi du forum même si on opte pour la criminalité. Pour être certain que la lecture du règlement se fasse, nous avons incorporé un code dissimulé dans ce dernier. Pour être validé, il faut le code et pour trouver le code, il faut lire le règlement.

    En dehors de ces deux passages obligatoires, tu peux voir les différents groupes existants au sein du forum ainsi que notre panel de personnages prédéfinis qui n'attendent que toi ! Veilles toutefois à lire le préambule si tu décides d'en incarner un. Si tu es perplexe dans le choix de ta célébrité, diriges-toi au bottin des avatars pour regarder ceux qui sont disponibles, on recensera ta célébrité une fois validé.

    N'oublie pas de faire un tour dans les locaux du Daily Bugle où la plume acérée de Jonah J. Jameson ne manquera pas de vous dévoiler les dernières grandes nouvelles s'opérant dans le forum !

    Si ces quelques liens ne parviennent pas à répondre à tes questions, surtout n'hésites pas à me poser des questions ici même ou sur ma boite de messagerie. Mon collègue, Obadiah Stane, pourra lui aussi se plier en quatre si vous vous croisez.


__________

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelchronicles.1fr1.net
Cletus Kasady

avatar

Messages : 3

Age du joueur : 25

Date d'inscription : 17/05/2012

Localisation : New York.


MessageSujet: Re: Cletus Kasady, alias Carnage   Ven 18 Mai - 21:24

Merci bien pour cet accueil =)

Je tenais à signaler que ma fiche était terminée, j'espère que ça conviendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Stark
Admin
avatar

Messages : 119

Age du joueur : 29

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : New York


MessageSujet: Re: Cletus Kasady, alias Carnage   Sam 19 Mai - 10:10

Ta fiche fait rudement plaisir à voir ! Premièrement, tu as choisi un personnage Marvel. Deuxièmement, tu es très fidèle au personnage. Il y a trop souvent des prédéfinis qui sont mal interprétés, ce qui n'est pas ton cas. Et finalement, la qualité de ta fiche me donne presque envie de verser une larme de joie.

C'est toujours un pur régal de se charger d'une fiche comme celle-ci ! Tu ne cumules que des avis positifs ! Bref... tu es validé en tant que super-méchants !

PS : Est-ce toi qui as créé cet avatar ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelchronicles.1fr1.net
Cletus Kasady

avatar

Messages : 3

Age du joueur : 25

Date d'inscription : 17/05/2012

Localisation : New York.


MessageSujet: Re: Cletus Kasady, alias Carnage   Sam 19 Mai - 11:22

Ah que de compliments ! Ça me fait franchement plaisir !

J'ai fais de mon mieux pour être le plus fidèle possible au personnage tout en rajoutant quelques passages, essayant de garder au mieux la personnalité de Cletus.

Et pour l'avatar, c'est bien moi qui l'est fait, c'est ni plus ni moins qu'un montage, mais j'en suis assez fier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obadiah Stane

avatar

Messages : 167

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Stark Industries


MessageSujet: Re: Cletus Kasady, alias Carnage   Sam 19 Mai - 17:50

Obadiah accourt comme un dératé.

"Mon Dieu! Une symbiote! Un dur, un beau, un méchant, un vrai de vrai! Cletus mon ami, je t'achète ta symbiote pour en faire une arme made in Stark Industries, ton prix sera le mien!"

Le chauve sort son chéquier.

"Ah bon? C'st pas à vendre?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cletus Kasady, alias Carnage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cletus Kasady, alias Carnage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wilfrid, alias, Père Tobias.
» Décès : Cathy Sarraï alias SUPER NANNY
» Antoine alias la peinturlureur
» UNE MAISON DE REVE de Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella
» Présentation de Bertrand (alias Tramb)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Chronicles :: Zone administration :: Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: