Marvel Chronicles est un forum de jeux de rôle basé sur l'univers super-héroïque de l'éditeur de comics Marvel et de ses adaptations cinématographique et vidéoludique.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur le pont d'avignon, ya de la baston ! (pv parker)

Aller en bas 
AuteurMessage
Hanzo Hasashi

avatar

Messages : 39

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 08/06/2012

Localisation : Institut Xavier


MessageSujet: Sur le pont d'avignon, ya de la baston ! (pv parker)   Ven 27 Juil - 22:21

*cette ville pue*

C'est la première pensé qui vint a l'esprit du jeune japonais lorsqu'il sortit du centre commercial. Il y avait passé quelque heure dans la mâtiné a visité les boutiques, voir si les disquaires vendaient quelque chose de bien et pas de la musique de boys bands pour les pisseuse a peine pubère qu'il détestait tant. La personne qui s'occupait de la caisse était une jolie demoiselle avec un style unique, mais qui la rendait a la fois belle et attirante. des cheveux bleu intense, lisse, un peu de maquillage, le teint du visage un pâle, des beau grand yeux en amandes, un piercing sur la narines gauche et une bille sur la langue. Il avait flirté avec elle un petit moment, discuté de musique, film et d'autre chose, mais il n'avait pas réussi a avoir son numéro et il n'avait rien acheté dans la boutique. Il s'était procuré un café dans un starbucks, extra crème, essence de noisette et vanille avec un peu de sucre, un café comme il aimait le boire.

Comme d'habitude, il portait des vêtements dans le style gothique, c'est-à-dire des vêtements noir qui contrastait avec le teint pâle de sa peau. Un t-shirt, un jean, une paire d'espadrilles et une veste en cuir. Les deux seules choses qu'il portait qui n'était pas noir était sa ceinture blanche en faux-cuir avec des pyramides métalliques munit d'une boucle en forme de crâne et son gobelet de café qu'il tenait dans sa main. Ses long cheveux noir cachait une partie de son visage avec une large frange et le reste était laissé libre, mais on pouvait voir sur l'une de ses oreilles des piercings, dont un qui était une petite bille noir encastré dans une petite plaque de métal carré placé sur le lobe de l'oreille, six anneaux étaient placé en rang sur une partie de l'hélix. Il avait un autre anneaux sur la lèvre inférieur, son premier et qu'il avait toujours gardé. Cet anneau est fait en spirale assez large munit d'une pointe aux deux extrêmités, pour le mettre ou le retirer il suffit de le faire tourner et les deux pointes sont dans la bouche, ce qui donne un côté plus esthétique.

Il était finalement sortit, ses narines assaillit part les multiples nuances d'odeur les plus intenses et désagréables que cette ville pouvait produire. Les déchets sur les trottoirs, les crottes de chiens, fraîche ou non, laisser là, les vendeurs de hot-dogs, ceux là Hanzo les évitaient comme la peste et il informait ceux qui étaient tenté d'en prendre un d'y renoncer. Certain était correct, mais d'autre avait le sens d'hygiène aussi développé qu'un porc. Pas de gants en latex pour manipuler le pain ou la viande, ils se mouchait avec leurs mains quand ils n'avaient pas de mouchoir sur eux et ils manipulaient la viande avec ses mêmes mains qu'ils avaient distraitement essuyer sur leurs pantalons. Et les microbes qui voyages dans la monnaie des clients, que le vendeur prend avec les mêmes mains sans gant. Un véritable dépotoirs a maladies, il sourit en voyant un type a cravate avaler a pleine dent un hot-dogs et l'imagine très bien souffrir le martyr sur un bol de toilette a genoux ou assis dessus. Les autres odeurs désagréables viennent principalement des pot d’échappement des voitures qui pullules dans cette grande ville, un peu normal également. Il essai d'ignorer l'odeur, respire a petit bout alors qu'il avance et passe en direction du pont de Manhattan.

Des voitures, le métro et les piétons passaient sur se pont a tout les jours. Il arrive a l'entré réserver aux piétons, monte plusieurs marche et avance tranquillement en buvant son café, puis décide de prendre l'allé extérieur. Le soleil était plutôt fort aujourd'hui, mais une petit brise vient rafraîchir le britannique. Il voit les deux grandes tours a une centaines de mètres devant lui, la seconde paire semblent beaucoup plus petite vue d'ici, mais il sait qu'elles sont de taille identique. Il réalise alors que le trafic est grandement diminuer et a la seconde il s'en aperçoit une explosion retentit plus loin. Il tourne la tête en direction du bruit inquiétant et voit une petite colonne de fumée au milieu du pont, aussitôt suivit part les sirènes des voitures de policiers. Une dizaine de ces véhicules passent a toutes vitesse, suivit part un fourgon du SWAT et quelque secondes plus tard part plusieurs camionnettes des journaux télévisés. La peur, la panique et l'hésitation s'installe parmi les gens qui entourent Hanzo, certain veulent aller voir, d'autre le font alors que le reste, plus nerveux décide de fuirent vers une zone plus sécuritaire, loin du danger. Le japonais hésite a suivre les curieux ou les autres pour gagner un abri sur. Il prend une décision, son café tombe au sol alors qu'il se met a courir vers la source de l'explosion.

Durant sa course, il tente d'évité le plus possible les gens qui fuient et crient de terreur alors qu'une autre explosion retentit, un cône de flamme monte dans le ciel en produisant une épaisse fumée noir qui se mélange a la première. Le trafic est bloqué part un barrage de voiture de police, des officiers donne des directives aux citoyens alors que d'autres se préparent physiquement a affronté ce qui trouble gravement la paix publique. Gilet en kevlar, fusil d'assaut ou a pompe, casque et bouclier anti-émeute ainsi que le matériel standard confier a chaque officier de police en fonction dans la ville. Hanzo était a présent déterminé a découvrir la cause de tout cela, il voulait aidé. Il fonça alors vers les policiers et l'un d'eux le bouscula et lui ordonna explicitement de foutre le camp.


-je peux vous aidez, déclara Hanzo, j'ai..

-pas question !, hurla le policier, tu dégage immédiatement !.

Il voulut protester, mais une silhouette au loin attira son attention. En y regardant de plus prêt il vit que c'était un homme, très grand et au muscles hypertrophier qui tenait quelque chose de lourd dans ses mains. Il fonçait vers les agents de la paix en riant comme un dément. Alors Hanzo put voir que ce que tenait l'homme était une voiture !. Cette dernière fut projeté vers les policiers et accessoirement vers lui. Les hommes hurlèrent de s'écarter alors que la voiture fessait un premier rebond sur le sol et menaçait de s'écraser sur eux. Ils durent leurs salut a un jeune asiatique vêtu de noir qui avait sauté sur le toit d'une voiture pour stopper la chute du projectile mortelle. Le véhicule cabossé restait en suspend dans les airs comme si le temps s’était arrêté à cet instant précis. Hanzo posa la voiture doucement sur le sol, il fut soulagé de voir qu'elle était vide. Il tourna la tête vers les policiers, qui avaient toussent une belle tête de poisson avec leur grand yeux et leurs bouche grande ouvertes.

-vous êtes dépassé sur ce coup, déclara Hanzo, Je suis pas flic, mais je peux, je veux et je vais vous aidez !. Faite votre boulot ici, moi je ferais le mien.

Il ne laissa pas le temps aux officiers de répliquer qu'il courrait en direction du grand type qui ne souriait put a présent que Hanzo avait gâché son petit jeu. L'homme commença a lui lancé tout les objets qui lui venait a la main, principalement des morceaux de tôle qui s'étaient détaché des voitures qu'ils avaient saccagé. Mais Hanzo les repoussaient d'une simple pensé. Il manipulait mieux ses pouvoirs depuis qu'il était a l'institut Xavier, même s'il avait toujours plus de difficulté a surpasser son niveau de maîtrise, a présent il arrivait l'utiliser plus long et le comprenait mieux. Il repoussa d'une main, a quelque mètre de lui, une roue que le colosse lui avait lancé, avant d'imaginer un gigantesque poing invisible qui heurta de plein fouet le ventre du type. Ce dernier fut soulevé de terre sous le choc, expulsant tout l'air dans ses poumons en même temps que ses yeux semblaient sortirent de leurs orbites. L'homme s'écroula sur le sol et ne bougea plus, ce qui permit a Hanzo de reprendre son souffle. Il n'avait pas prévu dépenser autant d'énergie en même temps, mais il avait été prit dans le feu de l'action et avait réagit avant de réfléchir, mais il était quand même satisfait de lui puisqu'il avait vaincu son adversaire. Il ne put se reposer sur ses lauriers puisqu'un cri strident de panique vint a ses oreilles et il put voir alors qu'une famille entière étaient coincé dans leur véhicules, les portes étaient défoncé des deux côtés et une partie de la voiture pendait dangereusement au dessus du vide. Un juron et Hanzo courut vers eux, mais a deux pas d'arriver prêt d'eux le véhicule pencha un peu trop vers le vide et tomba. Hanzo put le rattraper a temps grâce a ses pouvoirs, mais peinait a le ramener sur le pont, ce qui donnait l'impression qu'il jouait a leurs faire encore plus peur. Il grimaçait sous le surplus d'effort qu'il exigeait de son corps et de son esprit, mais il voulait les sauver. Il remarqua a peine que d'autre terroristes étaient dans les parages, mêmes s'il les entendaient.

Il tourna la tête brièvement vers eux, ils étaient quatre, pas de tenu identifiable, mais chacun avait le même logo sur le dos de leur vers, un cobra. Il regarda le corps du grand type qu'il venait de mettre K.O et put voir qu'il avait le même symbole sur sa veste. L'un d'eux toucha une voiture et quelque seconde après elle explosa. Un autre se mit a craché une substance acide qui rongeait les gigantesques câbles qui tenaient le pont en place. Le troisième et le quatrième semblaient de la même famille et étaient physiquement semblables a des gorilles avec la fourrure un peu moins intense. C'est deux là sautait d'une voiture a une autre, frappait les toits des voitures, terrorisaient les gens coincé dans leurs voitures et les sortaient sauvagement après avoir déchiré la tôle et se les lançaient comme des jouets avant de les lancé vers les deux autres qui les plaçaient un groupe. Hanzo réussit a posé la voiture sur le pont, arracha la porte avant et arrières du même coté de la voiture pour permettre a la famille en panique de sortir. Leurs crie avaient évidement attiré l'attention des deux gorilles qui fonçaient comme des bêtes enragé vers eux et Hanzo, ce dernier n'était pas tout a fait prêt a les recevoir, mais ce devait de faire un barrage entre eux et les humains qui fuyaient ce chaos.


-le chine-toc est a moi !, hurla le premier, prend la famille toi !.

-d'accord, grogna le second.

Alors ils se séparent, mais Hanzo, qui avaient entendu leur intention, bloqua la course du deuxième mutants pour donner encore du temps aux humains en fessant sauter sur place une voiture sur lequel le gorille venait de poser ses pattes. Ce qui le fit flotter quelque seconde dans les airs avant de tomber sur le sol, mais il se relevait aussitôt et continuait a courir. L'autre s'était jeter sur Hanzo et l'avait plaquer au sol en rugissait, dévoilant une étrange dentition qui étaient plus humaine qu'animal, malgré les canines plus longues. Malgré la peur de recevoir une morsure ou des coups des bras puissants de cet individu, Hanzo le repoussa d'une vague télékinétique qui le projeta trois mètres plus loin. Il en profita pour se relever et courir après l'autre primate donnant l'impression qu'il était avec eux. Il était épuiser, mais ne voulait pas abandonné et ne voulait pas laisser ces bêtes faire plus mal qu'ils en avaient fait jusqu'à présent !.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sur le pont d'avignon, ya de la baston ! (pv parker)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous le pont d'Avignon
» François Villon.
» Sur le pont d'Avignon
» Marcel Dugas (1883-1947) Chansons canadiennes Sur le pont d'Avignon
» photos projet de passerelle accolée au pont de ch. de fer à Albi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Chronicles :: Zone RP :: New York-
Sauter vers: