Marvel Chronicles est un forum de jeux de rôle basé sur l'univers super-héroïque de l'éditeur de comics Marvel et de ses adaptations cinématographique et vidéoludique.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pourquoi tant de haine? (Peter Parker)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jonah Jameson

avatar

Messages : 9

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Les bureaux du Bugle dans Manhattan


MessageSujet: Pourquoi tant de haine? (Peter Parker)   Dim 8 Juil - 7:39

Le maire de New York prend du bon temps !
Le maire de notre ville les aimes grandes et minces, tout en jambes, la poitrine généreuse et la mine piquante. De Brooklyn au Bronx, le bon époux de 53 ans, père de 3 filles, est bien connus dans les bordels de la grosse pomme pour distribuer généreusement les billets verts de la caisse noire municipale. Et oui ! Le maire aime les endroits où les verres à cocktails sont bien grands et la musique bien romantique et où les idylles rythment les envolés au saxo ! Notre maire a besoin de moments de détentes. Va-t-il à la piscine du Madison Avenue ? NON ! Emmène-t-il sa famille manger à l’Atlantic Dining Car ? NON PLUS ! Mais où va-t-il donc ? Dans les dancings de Harlem riches en mini-jupe. Là où ça remue bien pour être plus exact. Et avec son costume mauve rayé, il fait fureur parmi la gente féminine tous les jeudis soirs. Le pire c’est que sa femme, croit qu’il va assister à des matchs
de baseball au Yankee Stadium ! Mais le maire lui cherche à l’envie l’amour passion et le sexe tarifié.

On ne vous le fait pas dire, le maire fréquente la casbah de Minnie roberts, le plus flambard des boxons de New York. Il prend des bains de laits à 3000 dollars servit avec forces caresses par des jolies bout de femmes toute mignonnes et dénudées s’il vous plait ! Mais attendez de le voir à la salle VIP du Tommy Tucker’s Room sur la 101éme. Le maire aime le punch planteur avec serveuses décolletées ! Un de ses rencards d’un soir témoignera envers le Bugle : « Il aime quand ça remue bien ! Il aime sur la piste de danse quand ça frotte, ah bon ? le maire est vraiment marié ? »

Pour sûr que c’est lui ! Mais pour combien de temps encore ?
Jonah Jameson, rédacteur en chef du Daily Bugle
Page 1


Jonah Jameson souffla un nuage de fumée avec son cigare et demanda enthousiaste :

« Alors ? Vous en pensez quoi ? »

Grand silence. Tous les collaborateurs journalistes dans son bureau étaient blêmes. L’un d’eux osa hasarder :

« C’est que Mr Jameson, ce n’est pas vraiment cet article qui va vous faire remonter en estime auprès du maire. »

Le directeur du Daily Bugle s’empourpra.

« Et alors ? Ce minable refuse toujours de se faire photographier avec moi lors des galas de charités et en plus il m’a foutus le fisc sur le dos. Je m’en vais le pilonner cet escroc moi ! Parole de journaliste ! »

« C’est dangereux, le maire pourrait… »

« C’est article est génial ! Il manque plus que la photo ! »

« Une photo ? Vous voulez dire le maire en train de… enfin je veux dire. En charmante compagnie ? »

« Exactement ! Mettez Perkins sur le coup, c’est notre meilleur photographe. »

« Perkins ? Mais il n’est plus des nôtres, vous l’avez viré. »

« Ah oui c’est vrai, sauf que je l’ai pas viré, il s’est tiré ! Qu’importe, il nous faut un remplaçant. Passez une annonce, Daily Bugle cherche photographe. »

« On a déjà passé des annonces Mr Jameson. »

« Ah oui ? »

« Oui, il ne se passe pas une semaine sans que vous annoncier une récompense pour celui qui vous amènera enfin des photos de Spiderman. Et voyez le résultat. »

Le journaliste releva le store du bureau et Jameson pu contempler la queue de photographe amateur qui patientait dans la salle de rédaction pour être reçut par les divers pigistes du journal en entretien.

« S’ils sont aussi nombreux c’est que dans le lot y’en a forcément un qui a réussi à avoir une bonne photo de cet abruti en collant. Je vais en recevoir quelques-uns pour juger un peu et faire le tri dans les sous-doués. »

Peu après

Le bureau de Jameson était un bazar sans nom, des tableaux de lièges remplient de feuilles punaisées et d’articles de presse en devenir, des étagères métalliques débordants de dossiers, un bureau recouvert de paperasse. Il griffonnait les futurs gros titres et relisaient les articles de la prochaine édition en y mettant ses commentaires pour les changements à faire.

Le premier candidat entra. Sans même le regarder Jameson dis :

« Ne perdons pas de temps, première question, que pensez-vous de l’honorable maire qui gouverne notre belle ville ? »

« Oh mais, un homme très honorable comme vous dîtes et… »

« DEHORS ! SUIVANT ! »

Le second postulant photographe amateur entra.

« Ne perdons pas de temps, que pensez-vous de notre bon maire qui gouverne notre glorieuse ville ? »

« Un incapable si je puis me permettre monsieur. »

« Ah ! Toi tu me plais petit, et que pense tu de Spiderman ? »

« Un héros ! Un valeureux citoyen qui… »

« HORS DE MA VUE ! SUIVANT ! »

Le nouveau photographe amateur entra.

« Faisons vite, que pensez-vous de notre admirable maire et de Spiderman ? »

L’interphone retentit :

« Mr Jameson, votre femme sur la 3, elle ne trouve plus votre carte de crédit. »

« Tant mieux ! Enfin une bonne nouvelle ! »

Il tomba sur un article de Spiderman, vantant ses mérites qui avaient été rédigé par un de ses rédacteurs, Jameson griffonna son commentaire :

AH AH AH, nul, à réécrire totalement.

Puis il reporta son attention sur le nouveau venus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Pourquoi tant de haine? (Peter Parker)   Lun 16 Juil - 6:39

Les problèmes financiers à la maison devenaient vraiment problématiques. Surtout pour la pauvre tante May. Avec la mort d'oncle Ben, les factures qui s'empilaient et ses problèmes de santé, son cœur menaçait de flancher à tous moments. Je me sentais très responsable de ses malheurs. J'aurais dû arrêter ce bandit, c'était ma responsabilité et je l'avais rejeté comme le salop que je suis. Malheureusement, il était trop tard pour sauver oncle Ben, mais pas pour tante May. J'étais devenu Spiderman pour prendre mes responsabilités vis-à-vis de mes superpouvoirs et envers les innocents comme oncle Ben. Maintenant, il fallait que je prenne mes responsabilités envers ma tante. En tant qu'homme de la maison, si on veut, je devais l'aider pour les factures. Au lieu de me rabaisser à nouveau dans des matchs de catch illégaux, j'avais décidé de me trouver un travail honnête à temps partiel. Je n'aurais plus beaucoup de temps pour Gwen, mais je trouverais aussi quelques heures par semaine à lui offrir. Ouf, quelle histoire. J'avais épluché les petites annonces jusqu'à tomber sur l'annonce du Daily Bugle qui cherchait des photographies de Spiderman. Et qui de mieux que Spider Man pour prendre des photos de lui-même? Ça me paraissait prometteur et plutôt facile. Le salaire avait l'air plutôt alléchant. Je n'aurais qu'à m’arranger pour pouvoir prendre des photos durant mes interventions auprès des criminels. Mais dans l'immédiat, une séance photo en privé semblait tout indiquée. Et quoi de mieux pour de belles photographies classes qu'un décor encore plus classe d'une pleine lune toute fraîche. Je sentais que j'allais être à mon avantage, la lumière lunaire ferait bien ressortir les muscles de mes cuisses sous mon collant de...Je rigole, ne vous inquiétez pas. Ce boulot ne serait pas du tout pour flatter mon égo, mais pour sa simplicité et l'opportunité de joindre ma vocation de justicier à ma responsabilité d'aider tante May. Et puis, à lire comment le rédacteur en chef me décrivait, il n'avait pas envie que je vante les qualités de mon costume ou de mes gadgets. Tout ça pour dire que je passai une soirée à me prendre en photo dans un champ de construction désert. Ça aurait été gênant de me faire surprendre par Daredevil ou pire, par Eddie. Celui-là, ça lui aurait fait plaisir tout de même. Franchement, je ne fus pas trop déçu du résultat. Les années passées au service du journal étudiant avaient porté fruit!

Le lendemain, je me rendis aux bureaux du Daily Bugle. Je m'y étais pris très tôt au point où je déjeunais sur place d'une barre tendre aux fruits. Pas très copieux comme repas, mais j'étais du genre à sauter le petit déjeuner. Heureusement que j'avais pris la voie rapide, car à peine quelques minutes après mon arrivée, une file se créa derrière moi. Je jetai un coup d’œil discret au costume sous mon chandail en me disant que si un de mes compétiteurs le remarquait, il gagnerait assurément la place de Jameson. Quel journaliste ne rêvait pas de démasquer tous les justiciers des États-Unis? Je trouve que c'est un peu égoïste de leur part. Après tout, nous faisons ce que les forces de l'ordre ne sont pas capables de faire. Ce n'est pas comme si nous tuions les criminels! En tout cas, pas moi. Brr, juste penser à tuer me donne le vertige. Par chance, rien de tel ne s'était encore produit. Je réussissais toujours à rendre à la police des criminels en un seul morceau. Sauf peut-être pour Connors. Ouille, ça c'était de très mauvais goût. Depuis quand je fais des blagues méchantes sur mes amis à problème? Ça doit être une conséquence du stress de l'entrevue. Oui, car Jameson est réputé pour être un homme difficile et intransigeant. Je craignais légèrement de me faire renvoyer avant qu'il ait vu mes photos. J'étais le seul adolescent des candidats. Les autres semblaient vouloir le job comme profession, comme s'ils avaient fait des études ou je ne sais pas. Il y en avait aussi des amateurs, des types sans sac ou portfolio et même quelques-uns que je connaissais pour êtres de petites crapules. C'était bien ce qu'on pouvait s'attendre d'entrevues ouvertes au grand public. Surtout avec une prime en argent. Bientôt, ce fut mon tour. J'attendais près de la porte et je croisai le regard de la secrétaire. Cette dernière me sourit de manière charmeuse et je lui rendis bien l'appareil. Je sais bien que je suis en couple avec Gwen, mais je peux encore faire des sourires aux jolies filles. Surtout depuis qu'elles me remarquent et ne me confondent plus avec le bibliothécaire. Ah! Mes lunettes, dieu ait votre âme! Le candidat qui me précédait sortit du bureau de Jameson en claquant la porte, il avait l'air très contrarié. Mon angoisse revint et je sentis une boule me nouer l'estomac. Je croisais les doigts pour l’impressionner. La secrétaire m'encouragea à entrer, toujours avec un regard coquin et je pris sur moi d'avancer même si j'avais l'impression de cheminer sur la ligne verte. En ouvrant la porte, je fus tout de suite frappé par le désordre qui régnait dans la place. Le rédacteur en chef était à son bureau avec un cigare et s'occupait d'un article. Je sortis mon portfolio et tendit ma main moite vers l'homme. Mais ce dernier ne me regarda qu'à peine. C'était peut-être mieux, ainsi je pourrais me calmer et faire sécher mes mains moites que je trouvais vraiment dégueulasse. Que voulez-vous, je gère mal le stress. La première question me laissa bouche bée.

Qu'est-ce que je pense de Spider Man? C'est une question piège! Pense vite Peter!

« Et bien je... »

Sauvé par la secrétaire. Ça me donnait le temps de réfléchir. Enfin, un tout petit peu. Lorsqu'il revint à moi, j'étais au même point. Je me demandais pourquoi il ne me demandait pas mes photographies. C'est vrai quoi, j'étais là pour ça! Je tordis nerveusement mon portfolio et finis par répondre quelque chose. Comme toujours, le stress me forçait à utiliser l'humour. Je me sentais vraiment comme une merde en face de lui, il était imposant le bonhomme.

« Je ne me suis pas fait encore d'idée. Sauf peut-être qu'il est vachement photogénique. »

Je profitai de mon commentaire pour glisser doucement mon portfolio sur le bureau de Jameson. C'était quelque peu pompeux comme changement de sujet, mais c'est tout ce que je pouvais faire avec mon stress. Soudain, j'eus comme un spasme au niveau du cou et mon regard se braqua sur la fenêtre du bureau de Jameson. Quelque chose se préparait, je le sentais. Mon costume me démangeait tout d'un coup.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pourquoi tant de haine? (Peter Parker)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POURQUOI TANT DE HAINE ?
» Pourquoi tant de haine...!?!???
» peter parker
» PETER PARKER "alter ego"
» Hetalia la conspiration. Pourquoi tant de haine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Chronicles :: Zone RP :: New York :: Planques, propriétés et habitations-
Sauter vers: