Marvel Chronicles est un forum de jeux de rôle basé sur l'univers super-héroïque de l'éditeur de comics Marvel et de ses adaptations cinématographique et vidéoludique.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!

Aller en bas 
AuteurMessage
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 2:42

Spider Man

Andrew Garfield
NOM ET PRÉNOM
Peter Benjamin Parker
Age
17 ans
Groupe
Super-héros
Pouvoirs et compétences
Peter a muté à la suite d'une morsure d'araignée. Il a hérité de plusieurs de ses attributs. Le pouvoir qu'il maîtrise le mieux pour le moment est son adhésion aux parois lisses. Il a sur sa peau, au niveau des mains et des pieds, de minuscules poils-crochets qui lui permettent de s'y accrocher. Il peut activer comme arrêter cette capacité à volonté. Il a la capacité de parcourir une distance considérable sans être incommodé par l’atterrissage. Dans la même idée, rester dans des positions surhumaines pendant des heures ne le dérangera pas une seconde (rester tête en bas). Il a un très bon équilibre et tombe rarement accidentellement, voir jamais. Ses capacités physiques sont toutes supérieures à celle d'un humain ordinaire. Il peut soulever une tonne et même plus s'il y met du sien. Il a aussi une capacité de régénération et d'endurance hors du commun lui permettant de tenir le coup face à des adversaires monstrueux.

Son pouvoir le plus utile de tous : son sens araignée. Celui-là, il a encore du mal à le contrôler et il le prend par surprise. Ce sens araignée l'avertis des dangers qui le guettent. Que ce soit un vilain qui le surveille ou un autre qui lui tire dessus. Ce pouvoir est en fait une intuition décuplée par cent. Un humain normal se dirait «Ah, je sens que quelque chose va mal tourner» et Spidey tant qu'à lui va frissonner de tout son corps et sauter dans la direction opposée du malheur. C'est très utile mais il ne le maîtrise pas encore assez pour que ce le soit en combat rapproché.

Maintenant, en ce qui à trait à son équipement, il a quelques petits machins personnalisés. Tout d'abord, un lanceur de toile sous son costume. Il lui suffit de peser sur sa paume pour faire sortir une toile d'araignée avec laquelle il peut se balancer ou bien combattre. Elle est adhésive et il la fabrique lui-même. Ne me demandez pas comment...hips, ça c'était une blague de mauvais goût. De plus, il a toujours avec lui un appareil photo miniature qu'il cache dans son costume.

Finalement : sa condition physique! Peter est très surprenant car il y a quelques années, il était aussi fort qu'un verre d'eau mais à cause de sa mutation, c'est tout autre chose! Pas nécessairement musclé, il garde un physique assez ordinaire mais au touché, on réalise qu'il n'est pas du tout une chiffe molle. En très bonne santé physique, il peut courir très longtemps avant de seulement être épuisé. Il se ba très bien, surtout à cause de sa mutation. Il ne maîtrise pas d'arts martiaux spécifique, il ne fait qu’utiliser ses pouvoirs et sa rapidité pour asséner de puissants coups. Mais même s'il est résistant, il ressent la douleur et l'épuisement. Il n'est pas à l'abri d'un os fracturé ou d'un œil au beurre noir. C'est juste qu'au lieu de lui prendre un mois à s'en remettre, cela lui prendra quelques jours à peine.
Personnalité
Pour avoir de la personnalité, Parker en a! C'est un jeune homme énergique, curieux et qui adore sortir et s'amuser. Il est optimiste et assez indépendant pour se remonter le moral seul lorsqu'il en a le besoin. Il aime les filles, la musique et la nourriture...Eh bien quoi? Avant être un héros en collant, il est un jeune adulte en pleine découverte et ça l'affecte de plusieurs manières. Qu'une chose soit claire: même s'il veut sauver le plus d'innocents possible, il tiens à vivre sa vie privée. Il ne veut pas dévoiler son identité de peur d'attirer des malheurs sur son entourage. Il aimerait bien avoir une petite amie comme il aimerait n'avoir que de bonnes critiques des médias. D'ailleurs, il a beaucoup de difficulté à gérer le stress de sa nouvelle vie. Mais aussi que soit dans n'importe quel contexte. Il ne sait pas comment réagir face à une situation angoissante alors il fait de l'humour. Un genre d'humour qu'il est souvent le seul à apprécier. Mais ça ne le dérange pas, c'est pour lui qu'il lance des vannes n'importe quand. S'il ne le faisait pas, il ne tiendrait pas. Parce qu'il en a sur les épaules le jeunot! Une tante cardiaque, un patron hystérique, les médias et les petites amies. La vie est compliquée lorsqu'on est Spider Man! Et il ne prend pas tout cela à la légère. Il fait toujours attention de rendre tout le monde heureux et de satisfaire à ses obligations. Même s'il a beaucoup de difficulté à pousser égal chacune de ses deux vies. Peter est un bon garçon, on peut lui faire confiance. En fait, s'il peut blaguer au mauvais moment...parler au mauvais moment et faire tout au mauvais moment: il ne ment pas. Surtout lorsque c'est important. Bon, je dis qu'il ne ment pas, mais il faut faire la part des choses. Je dis juste qu'il est honnête, mais pas qu'il n'en pousse pas un de temps en temps. Personne n'est parfait. Il dégage aussi un certain charisme qui lui attire la sympathie de son entourage. Ce qui est tout nouveau, car avant sa morsure, il n'avait aucun ami mis à part ce cher Harry. Fidèle à lui-même, il n'est pas surprenant qu'on accepte de lui faire confiance lorsque la situation est critique. Il est très humain et proche des citoyens. Car contrairement à plusieurs autres héros, Peter n'est pas un génie renommé mondialement oui, il est intelligent, mais sans la morsure de l'araignée, il ne se serait pas tant démarqué du reste du monde. Être doué en science et être doté d'une logique au-dessus de la moyenne, il l'est certes mais pas au point d'être en lice pour le prix Nobel! Mais revenons un peu sur son humour, car c'est véritablement cela qui fait son originalité. Bien qu'il le partage un peu avec la Torche Humaine, il a quant à lui une manière de tourner les phrases bien à lui. C'est ,en plus de dédramatiser, une tactique qu'il utilise contre ses ennemis pour les déconcentrer. Ceux-ci étant d'un sérieux souvent inquiétant, Peter trouve facile de les tourner au ridicule et de leur faire perdre les pédales. Mais ce ne sont pas les seuls à pouvoir les perdre.

Peter a un côté sombre en lui, comme chaque homme direz-vous. J'ai déjà mentionné plus haut son incapacité à gérer le stress. Lorsque les blagues ne suffisent plus et qu'il perd le contrôle de la situation, il peut devenir très inquiétant. Capable d'une violence furieuse, impressionnante et terrifiante, Peter peut poser des gestes impardonnables sur le coup de la panique. Il a encore beaucoup de problèmes avec son humeur et est apte à la puérilité profonde. Du genre «Si c'est comme ça, je m'enferme dans ma chambre et je frappe les murs». Il manque d'expériences, fait des erreurs et est très dur envers lui-même. Chaque petite faute ou humiliation peut le hanter pendant des années.
Costume/Physique
Peter n'est certes pas l'image typique du héros super musclé et tout ça. Oh non! Il est svelte, dans la moyenne pour son âge et il a un physique tout à fait ordinaire. En fait, c'est faux parce que chaque personne a un petit quelque chose d'extraordinaire mais vous voyez le genre. Il a des cheveux bruns coiffés n'importe comment et qu'il aplatit tant bien que mal lors de ses sorties. Son visage est ovale, il a une grande bouche et un nez long. Il a les oreilles un peu écartés mais ça ne le rend pas laid du tout. Non, il n'est pas laid. Ce n'est pas une beauté non plus mais à quoi bon? Lui, il est content de ne plus porter de lunettes et puisque c'était son complexe le plus énorme, il ne va pas se plaindre tout de suite. Il a des yeux bruns expressifs et pétillants qui sont souvent perdus dans les nuages. Niveau habillement, il porte des jeans et des chandail un peu démodé. Ce n'est pas un icône de la mode New-Yorkaise. De toute manière, il est tellement occupé à travailler pour payer le loyer et s'occuper de sa tante qu'il n'a plus beaucoup d'argent pour s'acheter des vêtements. En tout cas, c'est ce qu'il prétend. Mais on sait tous qu'en fait, l'envie n'y est pas. Son costume est un une-pièce avec masque. Rouge est la couleur prédominante et sur les cotés de ses bras comme de ses jambes, il y a du bleu. Toute la partie rouge est recouverte d'une espèce de toile d'araignée noire imprimée et au centre de son torse, il y a l'ombre d'une araignée. Son masque recouvre tout son visage et a deux grands ovales perpendiculaires au niveau des yeux. Le costume est fait de tissu élastique mais sans résistance particulière. Ainsi, Peter peut se déplacer rapidement mais son costume peut être déchiré en combat.
Histoire

Parole au personnage.
« Papa? Où tu vas? Maman? »

Ça, c'est moi, six ans et me tient au bas de l'escalier de chez Tante May et Oncle Ben. Mes parents sont là avec des têtes d'enterrement et se consultent du regard. Je répète ma question, dans l'incompréhension la plus totale. Mon père finit par se baisser à ma hauteur et à me prendre la tête dans sa main. Geste affectueux qu'il fait depuis aussi longtemps que je puis m'en souvenir. Ce soir-là, et je m'en rappellerai toujours, ce geste me toucha. Un geste pourtant banal, mais qui prit soudainement toute sa signification.

« Peter, tu vas rester avec ton oncle et ta tante pendant un petit moment. »

« Pourquoi? Où tu vas? »

« Il y a quelque chose que ta mère et moi devons régler. »

J'étais devant la porte d'entrée, ma petite tête d'enfant ne saisissait pas bien tout ce qui se passait. Je ne comprenais pas pourquoi ils me laissent ici. D'habitude, ils me disaient qu'ils avaient un souper ou bien qu'ils allaient travailler. Là, rien du tout. Ma mère se pencha vers moi et m'embrassa en tremblant.

« Je veux y aller avec vous... »

Mais non, la porte se referma sur mes parents et malgré mon jeune âge, j'avais l'impression que c'était la dernière fois que je les voyais. Il y avait eu comme une panique, une réelle tristesse dans leurs regards. Une émotion que jamais je ne les avais vus aborder. Ils étaient parfaits d'habitude, souriants et aimants. Très intelligents. À six ans, je savais déjà lire grâce à leurs bons soins. Je m'approchai donc de la porte vitrée et les suivirent des yeux jusqu'à ce que leur voiture disparaisse. Ma tante et mon oncle essayèrent de me consoler, mais je passai toute la nuit éveillé. Je ne pleurais pas, je m'en rappelle très bien. Je ne faisais que fixer la photo de mes parents en essayant de comprendre. C'est un mystère qui me suivra jusqu'à aujourd'hui, mais ça, on va y arriver plus tard. Je finis par être adopté par ma tante et mon oncle. Mes parents, comme je m'en étais douté, ne revinrent jamais. Ils étaient morts, ça je ne l'appris qu'un peu plus tard lorsque je fus en âge d'encaisser le choc. Tante May et Oncle Ben ont été de très bons tuteurs, très protecteurs et affectueux. Techniquement, je n'ai manqué de rien. J'ai eu un tas de jouets même si nous n'avons pas beaucoup d'argent, j'ai toujours mangé à ma faim et j'ai toujours eu quelqu'un pour me consoler lorsque je faisais un mauvais rêve. Je suis orphelin, mais pas un orphelin triste. J'ai rencontré Harry, mon meilleur ami, à l'école. Je n'ai jamais été bon pour me faire des amis, j'étais ce type timide et introverti qui porte des lunettes et qui fait les devoirs des autres....en échange de rien du tout. Je me souviendrai toujours de mon entrée à l'école secondaire. J'avais quatorze ans et j'étais complètement perdu. Je cherchais ma classe lorsque...

« Hey, imbécile. T'as presque pété tes lunettes de con sur mes muscles, allez pousse-toi avant que je ne te mette une raclée. »

Flash Thompson. Le stéréotype même de la brute de l'école. Grand, musclé, beau gosse et très bon joueur de football. J'avais été à l'élémentaire avec lui et j'étais convaincu qu'il allait encore une fois devenir le type le plus populaire de l'endroit. Je ne m'étais pas trompé. Je me disais à l'époque que lorsqu'on a une étiquette collée sur nous, que ce soit l'Intellectuel, le Sportif, le Geek...on le garde jusqu'à la fin du zoo. Jusqu'à la fin de l'université. C'était très loin devant moi malheureusement. J'allais encore longtemps rester le souffre-douleur des joueurs de l'équipe de sport. C'est ce que je me disais alors que Flash, le sang bouillonnant, me plaquait contre une rangée de casiers. Quand une brute vous dit « Pousse-toi », elle veut plutôt dire « Je vais te frapper, qu'importe ce que tu feras ». Paf, paf. Je m'étais retrouvé à l'infirmerie pour prendre un sac de glace. Oh joie. Harry voulait que je bouge, que je me défende et ça me faisait bien rigoler.

« Mais bien sûr Harry, j'ai juste à demander à ma voiture de se transformer en robot géant pour moi. Ou bien je pourrais utiliser mes connaissances en Ninjutsu pour lui casser le cou. Le pire qui peut m'arriver c'est de me faire casser la colonne vertébrale et de me ramasser infirme pour le reste de ma vie. Tu viendras me porter des fleurs et on en rira. »

« Peter, ferme là. »

Ah le pouvoir des mots. Celui-là je l'avais déjà, mais à quoi bon parler à une brute comme Flash s'il ne comprend même pas le sens des mots que j’utilise. Lui, il utilise le langage des muscles. Un vrai dur à cuir, grr. Un gorille, vrai singe, quoi. Ma première année se passa d'une manière si pitoyable que je ne veux même pas la décrire. C'est humiliant! En résumé : j'étais le premier de classe, je n'avais pas d'amis et je devais passer par la porte de derrière pour ne pas me faire tabasser à la sortie des classes. Tante May et Oncle Ben s'inquiétaient vraiment pour moi. Ils étaient visiblement contents que je réussisse bien académiquement, mais ils se demandaient si j'allais pouvoir faire quelque chose dans la vie sans me faire d'Alliés. Mais tout ça allait changer. Moi, j'allais changer. Ça s’est passé durant une sortie pédagogique....
Ce mois-ci, notre sortie scolaire était à l'entreprise du père de Harry, Osborn corp. Je devais prendre des photographies pour le journal étudiant. J'étais le seul élève à savoir se servir d'une caméra correctement. Je dis ça parce que les autres passent leur temps à se prendre en photo dans un miroir en faisant une bouche de canard. C'est assez drôle à voir, mais ça ne sert à rien d'en parler, je m'éloigne du sujet. Pourtant c'est très important ce que je m’apprête à vous raconter. Peter, s'il te plaît, arrête! Alors voilà, nous étions tous là dans les laboratoires de la compagnie. Ça semblait ennuyer un peu Harry de se trouver là, tous les employés le saluaient et il était gêné. C'était la première fois que je le voyais comme ça. Eh ben. Je me mis à explorer de mon propre chef les installations, la visite guidée m'ennuyait. Il y avait une pièce avec au moins mille compartiments. J'étais curieux alors j'y suis allé, muni de mon appareil photo. C'était vraiment magnifique, une lumière bleue enveloppait toute la salle d'une ambiance presque mystique. Je me sentais comme Harry Potter la première fois qu'il va à Gringott. Gringott...la banque des sorciers? Inculte, va. Alors j'ai commencé à regarder ce qu'il y avait à l'intérieur de ces petits compartiments en verre. Des araignées! Beurk. J'ai reculé de quelques pas en voyant en gros plan sur ma caméra les mandibules de l'une d'elle. Une idée saugrenue me vint à l'esprit. Et si j'imprimais une dizaine de copies de cette photo et que je la collais dans le casier de toutes les brutes? Ils crieraient tous comme des petites filles. Je riais de ma plaisanterie intérieure lorsque je sentis la pire piqûre de l'histoire de l'humanité. Aye. Je me secouai frénétiquement, mais tout ce que ça faisait, c'est de me rendre tout engourdit. Du coin de l’œil, je vis à la fois une petite araignée rouge et bleue s'enfuir vers le fond de la salle ainsi qu'une fille blonde venir à mon secours. Moins de vingt minutes plus tard, j'étais dans ma chambre et j'allais vivre le pire douze heures de toute ma vie. J'avais refusé d'aller à l'hôpital, je ne voulais que retrouver mon lit. La transformation s'était enclenchée.

Froid, chaud. Trop froid, trop chaud. Ça pendant des heures et des heures. Je frissonnais de tout mon corps, en sueur. J'étais incapable de me lever pour aller chercher de l'aide. Il y avait en moi trop de choses qui bougeaient. J'avais peur que l'araignée ait pondu ses œufs en moi. Mon imagination d'adolescent penchait vers cette explication alors que mon esprit d'intellectuel me traitait d'imbécile. Ce n'est pas exactement le genre de symptômes qu'on peut ressentir lorsqu'on a des œufs dans le cœur. Je n'avais aucune bosse! Même la piqûre n'était pas enflée, elle était juste d'un horrible violet brunâtre. Une sale tâche. Pourtant, j'étais couché à coté de mon lit, presque inconscient et saisi de spasmes. Tante May vient demander de mes nouvelles quelques fois, mais je crois qu'elle me pensait chez Harry. Oncle Ben ne voulait pas forcer ma porte, il trouvait que ça ne se faisait pas d'entrer dans la chambre d'un jeune homme sans sa permission. Ils me faisaient suffisamment confiance pour me respecter. Ça avait ses désavantages, n'est-ce pas? Est-ce que j'ai spécifié que c'était vraiment douloureux? Parce que ce l'était. Au bout de quelques heures, j'ai commencé à voir les choses différemment. Comme gonflées puis j'ai ressenti si intensément tout ce qui se passait autour de moi...Le chat du voisin voulait de la nourriture, Oncle Ben se versait un pot de céréales, il y avait une mouche coincée dans mon placard. C'est là que je perdis complètement conscience, il y avait trop de choses. Lorsque je me réveillai, j'allais mieux. Je crus d'abord que j'avais fait un mauvais rêve, mais la vision de ma piqûre dans le miroir me fit redescendre sur terre. Je pris appui contre le mur de ma chambre et...je restai accroché! Alors je tirai sur mon bras pour me décoller du mur, mais c'était collé! Je fis une mauvaise manœuvre et me retrouva les deux mains au mur. Impressionné et déboussolé, j'essayai de voir si je pouvais grimper. Eh oui! Je me retrouvai au plafond pour atterrir à plat ventre sur mon bureau. Même pas mal, ou presque! Incroyable! Je découvris la même journée que je sécrétais des toiles d'araignées à quelques endroits sur mon corps. Surtout sur ma nuque. J'avais peine à y croire! De surprise en surprise, je réalisai que je pouvais sauter très haut. J'essayai de saute d'un immeuble à un autre, juste pour voir et...oui! Une chance sinon je serais mort, maintenant je réalise que mon idée n'avait pas été très prudente. Je n'avais plus besoin de porter des lunettes, je voyais très bien et même mieux qu'avant. Il se passa une bonne chose à l'école, c'est un beau souvenir.


«Hey Peteur, qu'est-ce que tu fous encore dans mon chemin?»

Flash, encore lui. J'étais dans la cafétéria, j'avais mon plateau entre les mains. Sans défense. Flash et sa bande d'amis me faisaient face, comme un mur de briques très laides et idiotes. Je cherchai de l'aide du regard, mais, naturellement, on se mêlait de ses propres ennuis. Il y avait simplement cette fille, la nouvelle, la blonde qui était venue à mon secours à Osborn Corp. Elle, elle ne détournait pas le regard. Même qu'elle se leva pour venir m'épauler.

«Laisse-le tranquille grosse brute.»

«Oh tiens, tiens Peteur. On dirait que ta petite amie Gouine vient pour te sauver. Je savais pas que t'étais lesbienne Peteur.»

Et un coup sur mon plateau! Mais au lieu de le recevoir sur la tête, je vis tout comme qui dirait au ralentis. Je récupérai tout mon dîner en parfait état sur mon plateau. Tout le monde s'étaient figés de stupeur, moi le premier. Comment j'avais fait ça? Flash sembla jouer l'aveugle et me poussa carrément par terre. Là, je sentais que ma patience avait atteint sa limite. Je me relevai et colla mon poing dans le ventre de Flash, celui-ci eut le souffle coupé. Impressionné, je sentis un vent de confiance m'envahir. Chose qui, jamais, ne s'était produite dans l'enceinte de l'école.

«Tiens, jamais j'aurais cru réussir à te couper le souffle, il y a tellement de graisse alentour.»

J'évitai les contre-coups et les fit finalement fuir. Alors là, j'aurai tout vu! Je me tournai vers Gwen et ce fut le début d'une grande amitié. J'avais seize ans. Elle aussi. Elle était belle, intelligente, gentille...Oh, elle l'est encore! Peut-être même encore plus aujourd'hui. Ce ne fut pas exactement le coup de foudre, mais presque. Gwen Stacy. Allait s'amorcer pour moi un regain de popularité inespéré.

Un jour, en rentrant de l'école, je découvris Tante May en pleine crise de larmes. Lorsqu'elle me vit, elle alla se réfugier dans sa chambre, mais elle oublia ce qu'elle étaient entrain de regarder. Des lettres...des lettres à propos de dettes? Waouh, c'était un montant terriblement élevé. Il fallait que je fasse quelque chose, je leur devais bien ça! Et puis, j'avais des pouvoirs maintenant, je pouvais bien en profiter. Une idée me vint, il y avait des combats undergrounds dans les quartiers louches de la ville. Avec ma force physique, je pourrais ramasser le jackpot et ne plus jamais avoir de problèmes d’argent. Oncle Ben n'allait plus avoir à travailler à des heures épouvantables et moi, j'allais pouvoir me payer un tas de trucs. Comme le nouveau Ipod ou une voiture de l'année. J'allais faire tomber de jalousie tous les gars de l'école. Je me fabriquai un costume un peu bâtard qui m'inspirera plus tard pour mon costume de Spider Man. Sous une fausse identité, je me dirigeai vers le lieu. J'en glissai un mot à Oncle Ben, très vaguement. Il n'était pas d'accord, mais il voulait me laisser faire mes propres erreurs. C'était la dernière fois que j'allais le voir vivant. Et tout ça, à cause de moi.

Le catch, c'est très simple en réalité. Il suffit de sauter dans les grilles et d'étourdir suffisamment son adversaire pour pouvoir le maintenir par terre pendant dix secondes. Je trouvais ça trop facile, ma force surhumaine me montait à la tête. À un point tel que je pris tous les adversaires qu'on avait à me proposer avec beaucoup d'arrogance. Les images qui m'en reviennent sont terriblement honteuses. Lorsque j'eus terminé et ramassé la piètre somme que j'avais gagnée (ils ont découvert que j'étais mineur), j'étais exténué. Je marchais le long de la rue lorsque je fus bousculé par un homme. La police semblait lui être aux talons et il tenait un sac rempli d'argent. Bof...ce n'était pas de mes oignons. Les policiers étaient bien payés pour les attraper les voleurs alors, qu'ils le fassent! Moi, je voulais simplement rentrer chez moi. J'avais enlevé mon masque et mon costume, mais je me sentais sale. Quelques minutes plus tard, j'entendis un coup de feu. Et...un cri? Un gémissement en tout cas. Et la voix m'était horriblement familière. Oncle Ben! Oh non. J'accourus, en panique et je découvris le corps de mon oncle gisant près de sa voiture...Il saignait. Encore aujourd'hui...cela m'est un peu difficile de raconter l'état dans lequel il se trouvait. Il me prit par le bras, le visage crispé, mais dans lequel deux yeux parfaitement lucides me fixaient.

«Peter, n'oublie jamais. De grands pouvoirs impliquent de grandes...responsabilités. Tu es mon fils, je t...t'aimes. Dis à...May...que...je...»

Et il mourra. Là, dans mes bras. Mon cœur se cassa en mille morceaux. Qui? Qui avait fait ça!? J'étais enragé, je composai le numéro pour une ambulance et me jura de retrouver l'assassin pour...mais pour faire quoi? Venger mon oncle? Oui, oui exactement. J'allais tuer le coupable anonyme, j'allais lui mettre un visage et le lui défiguré. Même si, au fond de moi, je me doutais de son identité. J'avais comme un blocage qui me protégeait de l'évidence même.

Tante May fut...comment dire? Les mots sont trop faibles. Anéantie? Démolie? Brisée? Tout ça sonne très cliché, il n'y a pas de mots pour exprimer un état de détresse aussi intense que celui qu'elle a ressenti au moment où je lui ai appris la nouvelle. Moi-même, j'étais comme dans un état second. J'étais triste, mais la colère prenait le dessus sur tout. Le lendemain, je confectionnais le premier véritable costume de Spider Man. Très près de celui que j’utilise maintenant pour combattre le crime. Je fis quelques recherches et retrouva l'auteur du meurtre de mon oncle. Il s'était réfugié dans un entrepôt. Enragé, je faillis lui fendre le crâne dès les premières secondes de notre rencontre lorsque je le reconnus. Oui, c'était bel et bien le brigand que j'avais laissé filer. C'était de ma faute. J'aurais très bien pu l'arrêter avec tous mes pouvoirs et tout ça. C'est à ce moment que j'ai compris le sens des paroles fétiches de l'Oncle Ben : de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités. Il avait raison. Et moi, je n'avais pas pris mes responsabilités. Je devais à partir de ce jour, me racheter et empêcher qu'un autre petit garçon ne perde son père aux mains d'un criminel véreux. La police ne sait pas tout faire, elle est incapable de gérer les fous dangereux qui peuplent la ville. J'étais celui qui le pouvait. J'allais donc devenir Spider Man et commencer à nettoyer les rues de New York.

Cela fait maintenant un an que je suis en service. Les gens me reconnaissent dans la rue, mais je me suis fait aussi beaucoup d'ennemis. Je fréquente Gwen, nous sommes très amoureux. Pour aider Tante May avec ses problèmes financiers, je me suis trouvé un emploi comme photographe officiel de Spider Man au Daily Bugles. Je photographie d'autres événements aussi. Mais mes clichés les plus réussis s'avèrent toujours être ceux que je prends de moi en pleine action. J'ai beaucoup de difficulté encore à ce que mes deux vies soient harmonieuses et je cache mon identité à tout le monde. C'est trop dangereux pour mes proches.
Test RP

J'ai mal partout. Je veux dormir. Pourquoi est-ce que c'est Mardi matin et pas Samedi matin? Voilà mes pensées les plus profondes en ce magnifique début de journée du moi de Mai. Je suis sous mes couvertures et le réveil matin me casse les oreilles depuis trente minute au moins. Je n'ai même plus la force de fermer le machin. Hier ça a été tout un délire. Et croyez moi quand je vous dis que je ne parle pas de fête ou de sortie en ville. Mes soirées à moi, je les passe dans la rue à prendre des coups de corne ou des électrochocs douloureux. Et c'est justement comment j'avais décidé de fêter le premier soir de la semaine. Ce qui n'avait pas aidé ma cause d'hier, c'est que la journée ne s'était pas très bien déroulée. Flash m'en voulait encore de l'avoir battu au tournoi de boxe en éducation physique. Très immature de sa part si vous voulez mon avis. Finir deuxième ce n'est pas si...nan, oubliez ça, c'est terrible! Surtout en face de son ancien souffre douleur. Ouille, l’orgueil. Il me faisait penser à un gros bébé à qui on aurait refusé un bol de céréales ou je ne sais plus trop quoi. Le pire pour lui c'est que sa petite amie Liz me tournait autour depuis ce temps. Ce qui fait que mon pire ami Flash faisait tout en son possible pour me créer des ennuis. Soit il me lançait des avions en papier derrière le crâne, soit il s'amusait à faire circuler des rumeurs à mon sujet. Ah misère, les adolescents. J'essayais de rester indifférent mais c'est assez difficile lorsque son meilleur ami se prénomme Harry Osborn et qu'il trouve qu'une rumeur selon laquelle j'aurais fait des expériences particulières avec Eddie Brock est la meilleure blague de tout l'univers. S'il savait ce que je sais à propos de Brock, il y aurait peut-être plus de dégoût que de plaisanterie dans ses remarques. Tant qu'à embrasser un autre garçon, j'aimerais qu'il ne puisse pas enrouler sa langue autour de ma taille en même temps. Beurk beurk beurk. Ensuite, j'avais du une fois de plus annuler mon rendez-vous avec Gwen parce que je devais travailler au Daily Bugle. Voir la déception sur son beau visage m'avait vraiment fait sentir mal. J'aimerais bien pouvoir passer plus de temps avec elle mais c'est très difficile. Surtout que ça doit être dur pour elle en ce moment, elle a perdue son père quand même. Je peux la comprendre, j'ai perdu un être chers moi aussi. Je m'en veux de ne pas pouvoir la consoler comme un petit ami devrait le faire. Au travail, ça avait été l'enfer comme d'habitude. Jameson me vanta les mérites d'une loi réprimant les super héros pendant au moins une demie heure. À la fin de son discours, il m'engueula de ne pas encore être au travail et je me retrouvai déjà avec une migraine. Il était à peine cinq heure de l'après-midi. Je n'eus ni le temps de souper, ni de faire mes devoirs : il y avait un vol de banque. J'enfilai mon costume et sauta par la fenêtre pour aller prêter main forte aux policiers. Arrivé sur les lieux du crime, je me postai devant les criminels en penchant la tête sur le coté. Ils braquèrent leurs canons sur moi.

«Hého, on se calme les mecs! C'est moi, Spidey la mascotte du crime. Je suis pas là pour vous arrêter, je viens vous encourager. Ouais! Allez les affreux! Hourra!»

Je fis une petite danse devant eux à la manière d'une pom-pom girl. C'était médiocre comme humour mais je n'étais pas d'humeur. Ils se regardèrent, perplexe. Il arrive un moment dans la vie d'un super-héros que les criminels ordinaires (sans costume extravagant) deviennent presque ridicules. Je prends très à la légère ce genre de petites crapules qui n'ont une espérance de liberté que de quelques semaines. Ça me fait des vacances de...oh non. J'ai parlé trop vite. Est-ce que ça vous ai déjà arrivé de parler de quelqu'un pendant la journée et de le rencontrer conte toute attente le soir même? Bah moi ça m'arrive trop souvent. Et quant à parler de quelqu'un, j'aurais pu trouver mieux que Eddie. S'il y a un vilain dans toute la ville dont je n'ai pas envie de voir la frimousse, c'est bien lui. Surtout que là, j'avais des images dégueulasses dans la tête à cause de la rumeur que m'avait partagé Harry. Maudit soit les rouquins! Créatures sans âmes! Eau bénite et feux de joie que je dis. En tout cas, je me retrouvais devant mon ami d'enfance et ,bizarrement, pire ennemi : Venom. Il n'était visiblement pas avec les petits truands car ils détalèrent sans attendre leur reste en voyant la gueule cauchemardesque de mon adversaire. Moi, je soupirai mais je n'aimais pas du tout la situation.

«Il manquait plus que toi pour finir ma journée en beauté. Tu es comme la cerise sur le sundaie. Une grosse cerise noire très laide et ratatinée mais une cerise tout de même»

«Nous allons te tuer Peter Parker!»

Pourquoi est-ce qu'il faut toujours qu'il arrive au pire moment? Je le combattis durant des heures et des heures. Changeant d'endroits, l’avantage variait. C'était très épuisant. Surtout mentalement car je n'aime pas me battre contre lui. Eddie est à la base mon ami et je ne suis pas très à l'aise avec notre relation actuelle. Je me suis excusé pourtant mais il ne veut rien entendre. À une heure et demie du matin, j'étais enfin à la maison et je ne tenais presque plus debout. Quelle journée de merde, n'est-ce pas? Mon pire ennemi qui apparaît de nouveau sans crier garde. Je ne me sentais pas en sécurité ici, je savais bien qu'il connaissait mon adresse et tout cela. Demain, j'allais régler cette histoire une bonne fois pour toute. Et là, on était demain. Arf. Je ne me sentais pas du tout d'attaque. Je préférais rester à la maison et sécher les cours. En plus de me faire récupérer de mes blessures, je m'assurerais que Tante May soit à l'abri d'Eddie.
IRL
Pseudo
C'est Cocasse =)
Age du joueur
17 ans
Disponibilité RP
6/7
Découverte du forum
Je suis le Sphinx sur Gotham Story
Code du forum
Check by Tony</div>


Dernière édition par Peter B. Parker le Jeu 21 Juin - 16:52, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor E. Wagner

avatar

Messages : 91

Date d'inscription : 02/05/2012


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 8:22

Bienvenue ! Une araignée ! J'adore jouer avec ! cheers

Bon courage pour la suite et fin de ta fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 15:17

Tu as une mine abominable... Neutral

Mais merci pour le petit mot de bienvenue! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor E. Wagner

avatar

Messages : 91

Date d'inscription : 02/05/2012


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 15:28

Merci pour le compliment ! Ça me réchauffe toujours ce cœur qui ne bat plus depuis des siècles !

De rien Peter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Baumann

avatar

Messages : 135

Date d'inscription : 26/05/2012


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 16:20

Bienvenue parmi nous ^^ vu ta fiche sur Gotham, tu vas sans doute encore cartonnée ici Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 16:27

Merci beaucoup, je l'espère aussi. C'est très gentil Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Stark
Admin
avatar

Messages : 119

Age du joueur : 29

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : New York


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 18:21


    Bienvenue à toi, nouveau membre de Marvel Chronicles. Je serais l'administrateur qui se chargera de valider ta fiche de présentation en te fournissant toute l'aide nécessaire à la réalisation de cette dernière.

    Pour mener à bien ce projet, je te conseille fortement d'aller consulter notre contexte afin de connaitre la position temporelle du monde fascinant des surhumains. Le plus important concernant la validation de ta fiche concerne ta connaissance de notre règlement. Nul n'est au dessus de la loi du forum même si on opte pour la criminalité. Pour être certain que la lecture du règlement se fasse, nous avons incorporé un code dissimulé dans ce dernier. Pour être validé, il faut le code et pour trouver le code, il faut lire le règlement.

    En dehors de ces deux passages obligatoires, tu peux voir les différents groupes existants au sein du forum ainsi que notre panel de personnages prédéfinis qui n'attendent que toi ! Veilles toutefois à lire le préambule si tu décides d'en incarner un. Si tu es perplexe dans le choix de ta célébrité, diriges-toi au bottin des avatars pour regarder ceux qui sont disponibles, on recensera ta célébrité une fois validé.

    N'oublie pas de faire un tour dans les locaux du Daily Bugle où la plume acérée de Jonah J. Jameson ne manquera pas de vous dévoiler les dernières grandes nouvelles s'opérant dans le forum !

    Si ces quelques liens ne parviennent pas à répondre à tes questions, surtout n'hésites pas à me poser des questions ici même ou sur ma boite de messagerie. Mon collègue, Obadiah Stane, pourra lui aussi se plier en quatre si vous vous croisez.


__________

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelchronicles.1fr1.net
Charles Xavier

avatar

Messages : 62

Date d'inscription : 02/06/2012

Localisation : Institut Xavier, situé au 1407 Graymalkin Lane dans le centre de Salem


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 20:53

Mais que voilà un Tisseur Shocked Et un bon, en plus cheers

Bienvenue, Pete ! Heureux de voir le monte-en-l'air le plus célèbre de la grosse pomme débarquer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Mer 20 Juin - 22:27

Merci monsieur Xavier! J'admire le reflet qui couronne votre crâne rasé. Vous seriez pas parent avec Mr.Net par hasard? What a Face

Bon, j'ai terminé ma fiche un peu à la va-vite. Il se peut que j'ajoutes des trucs plus tard mais pour l'instant, je crois que c'est bon.

Pour ce qui est de l'âge, je l'ai modifié en voyant que l'équipe Avengers n'est pas encore en place. Ce serait irréaliste que Peter ait 24 ans car alors, il ne serait pas trop jeune pour être engagé par le SHIELD ( la raison pour laquelle il n'est pas un Avengers originel). Mais je n'ai pas mis 16 ans car j'ai vu Carnage donc ce n'est pas possible que Spider Man n'existe que depuis quelques mois. Si vous acceptez mon personnage, je propose simplement que Harry et Eddie soient rajeunis dans les prédéfinis. Voilà...Eh oui, je fais toujours un truc compliqué dans mes présentations. tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony Stark
Admin
avatar

Messages : 119

Age du joueur : 29

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : New York


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Jeu 21 Juin - 16:49

J'aime bien ta fiche et la fidélité du personnage comics que tu retranscrit sur celle-ci. La présence de nombreux personnages de son univers en témoigne. Bref, rien à dire si ce n'est qu'à plusieurs passages, il manque des bouts de phrases ou de mots. Comme le r manquant du "peser sur la main" ou le d' de "Peter a muté à la suite d'une morsure araignée".

Rien de grave en définitive. Quelques oublis tout au plus. Je te valide !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marvelchronicles.1fr1.net
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Jeu 21 Juin - 16:50

Merci beaucoup! Je vais modifier ces petits oublis causés par mon Antidote qui s'en fout What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanzo Hasashi

avatar

Messages : 39

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 08/06/2012

Localisation : Institut Xavier


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Jeu 21 Juin - 20:35

bienvenue le tisseur ^^ amuse toi bien sur le forum et c'est un ordre pas une suggestion ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Ven 22 Juin - 19:08

Merci konichiwa gomen lasagne!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Kinney

avatar

Messages : 41

Date d'inscription : 18/05/2012


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Ven 22 Juin - 20:07

Je rêve ou il a un âge mental qui approche trois ans ? Evil or Very Mad

Allez, vire de là le mioche…et ne tisse pas là où tu pourrais le regretter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Ven 22 Juin - 20:25

Oh oh...

Ça ressemble à une invitation ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Kinney

avatar

Messages : 41

Date d'inscription : 18/05/2012


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Ven 22 Juin - 20:30

Ah oui ? Attends de voir la suite, petit ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obadiah Stane

avatar

Messages : 167

Age du joueur : 30

Date d'inscription : 22/04/2012

Localisation : Stark Industries


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Sam 23 Juin - 13:29

Mais c'est que j'ai oublié de te dire bienvenue moi?

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter B. Parker

avatar

Messages : 57

Date d'inscription : 20/06/2012

Localisation : New-York City


MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   Sam 23 Juin - 16:27

What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter Parker- Et dire que les autres ados ont de l’acné!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peter parker
» PETER PARKER "alter ego"
» Peter Parker
» SPIDER-MAN "6 bras" (Peter Parker) [six arms Spider-Man]
» SPIDER-MAN 3 - SPIDER-MAN - PETER PARKER - VENOM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Chronicles :: Zone administration :: Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: